Afrique: ASECNA - Le nigérien Mohamed Moussa reconduit pour un second mandat

Belle prouesse pour le Directeur général sortant de l'ASECNA, le nigérien Mohamed Moussa. Candidat à sa propre succession, l'ancien ministre nigérien des Infrastructures, Mohamed Moussa, haut la main, vient d'être reconduit ce lundi 14 Septembre 2020 à l'hôtel King FAHD de Dakar aux fonctions de Directeur général de l'ASECNA. Pour un second mandat. Détails

Et de deux pour Mohamed Moussa. En lice pour briguer un second bail à la tête de la direction générale de l'ASECNA, candidat de l'État du Niger, Mohamed Moussa vient de passer haut la main le gué. Il garde ainsi pour la deuxième fois consécutive les clés de l'institution.

Son élection, sans bruits, s'est déroulée à Dakar, plus précisément à l'hôtel King FAHD ce lundi matin de 8 heures à 13 heures GMT.

Suite au retrait de la candidature Tchadienne, Mahamat AWARÉ, le nigérien Mohamed Moussa était dans la course avec trois autres candidats, sponsorisés par la Mauritanie, le Cameroun et la Centrafrique.

Les principaux postulants étaient arrivés dans la capitale sénégalaise la veille de cette décisive élection, tant attendue.

Sa reconduction pour un second mandat à la tête de ce stratégique poste est le fruit d'un gigantesque travail, marqué par des réformes ambitieuses et, abattu par l'ancien ministre nigérien des Infrastructures.

Face aux trois autres candidats restés dans la course, le profil et le bagout du nigérien Mohamed Moussa ont beaucoup pesé sur la balance et ont dû faire la différence.

Selon plusieurs sources aéroportuaires autorisées, il a le meilleur profil de briguer cette fonction. La grande particularité de son second mandat qu'il va entamer début octobre 2020, reste sans doute la consolidation des acquis et la finalisation des chantiers engagés depuis son arrivée à la tête de l'ASECNA.

Sa reconduction est savourée par les autorités nigériennes, qui ont soutenu sa candidature avec engagement et constance.

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.