Algérie: La chasse rouvre officiellement après 25 ans d'interdiction

Fusil de chasse

La chasse est de nouveau autorisée à partir de ce mardi 15 septembre en Algérie. Elle avait été suspendue raison de la guerre civile des années 1990. Et si elle était tolérée depuis quelques années, elle n'était toujours pas légalisée.

Cette première période de chasse, officiellement approuvée par le gouvernement algérien, sera en vigueur jusqu'au 1er janvier 2021.

Dans la décennie noire des années 1990, des raids de groupes islamistes volaient les fusils des villageois afin d'armer leurs maquis.

En réaction, les autorités avaient confisqué les fusils des quelque 60 000 chasseurs et du million de détenteurs d'armes présents sur le territoire et ainsi suspendu toute activité de chasse dans le pays.

Cette suspension a provoqué une prolifération du sanglier. C'est d'ailleurs cela qui a poussé le gouvernement à ouvrir, à nouveau, une période de chasse.

Auparavant, près de 50 000 sangliers étaient tués chaque année. Leur nombre n'a donc cessé d'augmenter tout comme les dégâts causés par l'animal, au museau destructeur.

L'autre objectif de cette autorisation est de ne plus contraindre les chasseurs à acheter leurs munitions au marché noir. Jusque-là, la chasse était tolérée mais pas le commerce de matériel. S

elon la Direction générale des forêts, 5 000 permis ont pour l'instant été octroyés aux chasseurs, formés préalablement par les autorités, et celles-ci ont annoncé souhaiter porter ce nombre à 12 000 dans les prochains jours.

A La Une: Algérie

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.