Sénégal: Usine de dessalement d'eau de mer des Mamelles - Les travaux de pose de la conduite principale lancés jeudi prochain

14 Septembre 2020

Les travaux de pose de la nouvelle conduite principale de distribution d'eau potable du Projet de construction de l'usine de dessalement d'eau de mer seront lancés jeudi prochain, annonce la Société nationale des eaux du Sénégal (Sones) dans un communiqué.

La conduite va s'étendre sur un linéaire de 10,4 kilomètres allant des Mamelles à la Patte d'Oie. «L'Objectif est d'améliorer l'alimentation en eau potable des zones de consommation comme Yoff, Apecsy, Nord Foire, les Parcelles assainies et la Patte d'Oie », renseigne le document.

Cette nouvelle conduite qui sera bientôt posée viendra renforcer «la conduite de distribution existante ». La nouvelle conduite, explique le communiqué, est d'un diamètre nominal de 700 millimètres alors que l'ancienne est de 400 millimètres de diamètre nominal «presque deux fois moins importante, vétuste et saturée ».

L'usine de dessalement de l'eau de mer des Mamelles, d'après la Sones, va améliorer l'accès à l'eau potable dans la région de Dakar dont les besoins en eau ont augmenté à cause de sa forte croissance.

L'usine de dessalement d'eau de mer des Mamelles a une capacité de production de 50.000m3/jour, extensible à 100.000m3/jour.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.