Algérie: Le soutien des maires de France à Khaled Drareni - Une première bâche à la mairie de Paris Centre ce soir

communiqué de presse

Alors que la justice algérienne vient de condamner Khaled Drareni à deux années de prison ferme en appel, les maires de plusieurs grandes villes françaises s'associent à Reporters sans frontières (RSF) et au comité de soutien de Khaled pour afficher des bâches de soutien sur le fronton de leurs mairies.

La première d'entre elle sera dévoilée ce mardi 15 septembre à 18h sur la mairie de Paris-Centre, avant celle de Lyon vendredi.

IMGQui est Khaled Drareni, le symbole de la liberté de la presse en Algérie?LIRE ICIA l'issue de son procès en appel, qui s'est tenu le 15 septembre 2020, le journaliste Khaled Drareni a été condamné à deux années de prison ferme.

Face à cette décision absurde et arbitraire, RSF et le comité de soutien de Khaled dévoilent ce 15 septembre à 18h00 une bâche de deux mètres de haut affichant le portrait du journaliste sur le fronton de la mairie de Paris Centre.

L'adjoint à la maire de Paris chargé des relations internationales et de la francophonie, Arnaud Ngatcha, et le maire de Paris Centre, Ariel Weil, témoigneront à cette occasion de la solidarité de la ville de Paris envers le journaliste.

Le secrétaire général de RSF Christophe Deloire ainsi qu'un représentant de TV5MONDE prendront également la parole.

" La mobilisation pour Khaled s'intensifie chaque jour, en Algérie, en France, au Maghreb et partout dans le monde, déclare Christophe Deloire. Après les présentateurs de journaux et d'émissions télévisées la semaine dernière, nous sommes aujourd'hui rejoints par plusieurs maires de France.

Sur les réseaux sociaux, dans la presse, dans la rue, partout, nous allons poursuivre nos efforts jusqu'à ce que Khaled sorte de prison"..

D'autres maires de France ont d'ores et déjà affirmé leur soutien à Khaled Drareni. Le 18 septembre, une bâche sera dévoilée sur la mairie de Lyon en présence de Grégory Doucet.

A Tunis, le visage de Khaled Drareni est affiché sur la façade du Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT).

L'Algérie figure à la 146e place sur 180 du Classement mondial de la liberté de la presse 2020 établi par RSF. Elle a perdu cinq places par rapport à 2019 et 27 par rapport à 2015.

Mairie de Paris Centre : 2 Rue Eugène Spuller, 75003 Paris

Plus de: RSF

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.