Afrique: Ligue des championnes féminines - La CAF pose les bases de la première édition

Après s'être prononcée en faveur de la création de la Ligue féminine des championnes, la Confédération africaine de football (Caf) a, lors de sa réunion du Comité exécutif du 10 septembre, défini le format de la nouvelle compétition et les modalités des éliminatoires.

La phase finale de cette compétition qui sera annuelle et se tiendra durant le second semestre, mettra aux prises huit équipes selon une répartition bien établie. Pour la première édition, chacune des six zones de la Caf organisera ses éliminatoires en vue de désigner son représentant. Les six qualifiées issues de cette phase participeront au tournoi final avec le pays hôte et une équipe supplémentaire. Les huit qualifiées seront ensuite placées dans deux groupes de quatre chacun conformément au règlement.

Cette compétition apportera quelque chose de plus dans le développement du football africain. En Afrique, rappelons-le, les dames ne disputaient que les phases finales de la CAN et les Jeux africains contrairement en Europe où elles participent chaque saison à leur ligue des championnes.

La Caf n'a pas non plus oublié l'organisation de la Can féminine. D'ailleurs elle a prévu de l'organiser en juillet 2022 en lançant dans la foulée un appel à candidatures pour l'organisation de la Can féminine 2022 et de ses prochaines compétitions, notamment la Ligue des championnes féminines 2021 et 2022, celle de Beach Soccer 2022, les Can des moins de 17, 20 et 23 ans 2023 puis les finales des compétitions interclubs 2021, 2022 et 2023.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.