Burkina Faso: Crise humanitaire - La Croix-Rouge promet renforcer ses actions

15 Septembre 2020

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) est préoccupé par la dégradation de la crise sécuritaire qui secoue le Sahel, en général et le Burkina Faso, en particulier, marqué par des conflits communautaires, des attaques terroristes et des déplacements massifs de populations.

C'est ce qu'a confié le directeur des opérations du CICR, Dominik Stillhart, le lundi 14 septembre 2020 à Ouagadougou, après s'être entretenu avec le Premier ministre, Christophe Dabiré. M. Stillhart s'est dit inquiet, de l'ampleur de l'insécurité au Burkina Faso.

Leurs échanges ont également porté sur la coopération entre le gouvernement et le comité. « Le CICR vient d'adopter une rallonge budgétaire pour renforcer son action d'assistance de protection pour les besoins humanitaires », a-t-il signifié.

Il a ajouté que sa structure a reconfirmé sa détermination à accompagner les victimes de violences, à savoir les plus vulnérables et de s'inscrire dans l'action du gouvernement, notamment en ce qui concerne les soins de santé, dans les zones sensibles au Nord et à l'Est du pays. M. Stillhart a reconnu que le Sahel est de plus une préoccupation principale pour le CICR.

En effet, dans le domaine de la santé, des vaccinations de bétail sont faites dans pratiquement tout le Sahel, en vue de soutenir les éleveurs.

Le domaine de l'eau et l'assainissement n'est pas non plus en reste dans les actions, car la Croix-Rouge, à entendre son directeur, travaille pour un meilleur respect du droit international humanitaire de tous les acteurs. « C'est ce que nous offrons en termes de collaboration et de coopération avec les différents gouvernements du Sahel », a-t-il conclu.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.