Congo-Kinshasa: Sud-Kivu - Autorités congolaises et chefs miliciens préparent le processus DDR à Murhesa

15 Septembre 2020

Une réunion de sécurité se tient depuis lundi 14 septembre à Murhesa, dans le territoire de Kabare entre les représentants des groupes armés et les autorités congolaises, notamment le ministre délégué à la Défense, un responsable de l'ANR au niveau national et le ministre provincial de l'Intérieur du Sud-Kivu.

L'objectif de cette réunion est de faire adhérer ces groupes armés au processus de Désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR). Cette rencontre, dont la clôture est prévue pour mercredi 16 septembre, est organisée par la Commission interprovinciale d'appui au processus de sensibilisation, désarmement, démobilisation et réintégration communautaire (CIAP-DDRC), avec l'appui financier de trois ONG spécialisées dans la résolution des conflits.

« Il s'agira de dire d'abord aux gens des groupes armés que la démobilisation est un moment de grâce qui a aussi une limite. Le gouvernement pourrait au moins ses responsabilités face à ceux qui ne voudraient pas adhérer au processus de démobilisation de DDRC. Le deuxième message est celui de l'intégration directe dans l'armée ou dans la police sous forme de brassage. On n'entre pas dans l'armée comme ça, il y a quand même des lois de la République qui doivent être respectées pour tous ceux qui voudraient intégrer l'armée, notamment le critère d'âge qui est connu entre 18 et 26 ans, il y a un niveau d'étude exigé, etc. Le troisième message est celui de la lutte contre l'impunité. Tous ceux qui auraient commis des crimes contre l'humanité, les crimes du droit international et humanitaire, les crimes contre les droits de l'homme, devront répondre devant la justice de leurs actions », a indiqué Benjamin Kalumire, coordonnateur provincial du CIAP-DDRC/Sud-Kivu.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Radio Okapi

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.