Cameroun: L'opposition se mobilise pour présenter un front uni contre les régionales

Leader de l'opposition camerounaise Maurice Kamto.

L'opposition se prépare à manifester la semaine prochaine contre les élections régionales prévues en décembre. Un scrutin annoncé par le gouvernement il y a une semaine. Et qui devrait permettre un peu plus de décentralisation - notamment dans les zones anglophones. La majorité de l'opposition a déjà annoncé qu'elle boycotterait ce scrutin, notamment tant que le conflit dans les régions anglophones ne sera pas réglé. Une opposition qui se mobilise pour présenter un front uni contre le pouvoir.

Une demi-douzaine de partis politiques et d'organisation de la société civile ont déjà apporté leur soutien au MRC de Maurice Kamto, le Mouvement pour la renaissance du Cameroun, principal parti d'opposition à l'origine de l'appel à la mobilisation.

Objectif : présenter un front commun pour protester contre les régionales et demander des élections crédibles au Cameroun. Certaines voix de l'opposition évoquent également une transition politique. Le MRC multiplie donc les démarches en vue de créer une coalition. Des contacts sont en cours, affirme un cadre du parti, y compris avec le SDF, de John Fru Ndi.

Mardi soir, le gouvernement a indiqué avoir pris connaissance « d'appels à l'insurrection ». Et indique qu'aucune manifestation ne saurait être considéré comme pacifique, lorsque son objectif est le renversement d'institutions républicaines. Ajoutant que tous ceux qui s'associeront à un tel projet devront s'attendre à en répondre devant les instances judiciaires.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.