Sénégal: Saint-Louis - l'Etat vole au secours de 2850 ménages impactés par les inondations

Saint-Louis — L'adjoint au gouverneur de la région de Saint-Louis chargé des affaires administratives, Khadim Hann, a annoncé mardi que les 2850 ménages sinistrés, suite aux inondations, "vont recevoir un soutien financier du projet-pilote destiné à appuyer les ménages impactés".

"La seule commune de Saint-Louis compte 1800 ménages sinistrés et sur les 33 quartiers de la ville, 22 quartiers sont touchés par les inondations. Tandis qu'à Ndiébène-Gandiol, Keur Barka et Rao, on a déjà enregistré 20 ménages sinistrés", a-t-il fait remarquer.

Il a relevé que ce fonds de solidarité national logé au niveau de la délégation générale à la protection sociale et à la solidarité nationale (DGPSN), destiné initialement aux départements de Pikine, Guédiawaye et Rufisque, a été élargi à la région de Saint-Louis, compte tenu de l'ampleur de l'impact des inondations dans la capitale nord du Sénégal.

Khadim Hann s'exprimait lors du comité régional de développement (CRD) axé sur l'extension du projet-pilote de réponse aux inondations dans la région de Saint-Louis.

L'adjoint au gouverneur a indiqué que ce projet cible 5000 ménages inscrits au registre national unique (RNU) dans la région de Saint-Louis, ainsi que des ménages qui ne sont pas inscrits, "qui recevront des sommes conséquentes qui seront transférées aux personnes sinistrées".

Selon lui, les personnes sinistrées à 25 pour cent de leurs biens et inscrites au RNU, recevront la somme de 200.000 francs CFA tandis que si le sinistre est évalué à 75 pour cent, la personne concernée recevra la somme de 300.000 francs CFA.

Les personnes sinistrées non inscrites au RNU, ajoute M Hann, recevront 200.000 francs CFA si le sinistre est évalué à 50 pour cent de leurs biens et 300.000 francs CFA si le sinistre touche cent pour cent des biens.

D'ailleurs, il renseigne que le projet-pilote "est en train d'être mis en œuvre par le coordonnateur de la DGPSN de la région, avec l'opérateur de transfert choisi, afin d'envoyer les sommes, dès demain mercredi, aux personnes déjà recensées".

Dans le cadre du plan ORSEC déclenché par le gouvernement, note Khadim Hann, les expressions de besoins de la région ont été chiffrées à 300 millions de francs CFA, une somme destinée à l'achat de motopompes et matériels de lutte contre les inondations, ainsi qu'à l'appui des ménages touchés.

Au niveau du département de Podor, l'adjoint au gouverneur signale "qu'aucune personne sinistrée n'a été portée à la connaissance de la commission de recensement".

Toutefois, ajoute-t-il, "les localités de Dagana, Ross-Béthio, Richard-Toll et Rosso-Sénégal sont aussi fortement touchées par les inondations et seront prises en compte dans ce fond d'urgence".

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.