Angola: L'AGT organise une deuxième vente aux enchères en ligne de marchandises

Luanda — Deux cent 89 lots de produits différents seront vendus le 20 septembre, aux enchères publiques, via en ligne, par l'Administration générale des impôts (AGT).

Cette deuxième vente aux enchères en ligne (la première a eu lieu le 12 juillet) comprend des marchandises concentrées ces dernières années dans les centres logistiques de Talatona et Kilomètre 33 à Viana, non revendiquées par leurs propriétaires.

Parmi les matériaux listés figurent les appareils électroménagers et les équipements de télécommunications (11 lots), les marchandises conteneurisées (50 lots), les meubles et appareils électroménagers (55 lots), les pièces automobiles et les articles divers (38 lots).

La vente aux enchères comprend également des vêtements, des chaussures et des accessoires (37 lots), en plus de 20 autres lots, dont la marchandise n'a pas été spécifiée par la société angolaise.

Avec la vente des lots, l'AGT prévoit de percevoir 166 millions 983 mille 385 kwanzas pour les caisses de l'Etat, selon une note de l'institution parvenue mercredi à l'Angop.

Les personnes intéressées aux marchandises en conteneurs devront tout acheter et pourront accéder à l'adresse https //: leilaoagt.minfin.gov.ao, en vue de concrétiser l'affaire.

Le marché «en ligne» ouvre à 23 h 59 le 20 et se termine à 23 h 59 le 21 de ce mois.

Le 12 juillet, l'AGT avait organisé la première vente aux enchères de biens via Internet, ayant collecté 71 millions de kwanzas, sur les 29 millions prévus, avec la vente de 139 lots.

L'AGT a décidé de cesser de réaliser des ventes aux enchères en face à face, passant au modèle en ligne, étant le plus applicable pour la vente aux enchères de biens.

Les marchandises vendues aux enchères sont des articles abandonnés, confisqués ou non dédouanés par les propriétaires.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.