Egypte: Le pays et la Grèce conviennent de rejeter les actions provocatrices déstabilisant la Méditerranée orientale

L'Egypte et la Grèce conviennent de rejeter les actions provocatrices déstabilisant la Méditerranée orientale

Le ministre des Affaires étrangères, Sameh Choukri a déclaré avoir examiné avec son homologue grec, Nikos Déndias, les développements régionaux d'intérêt commun y compris les tensions dans la Méditerranée orientale, affirmant avoir convenu de poursuivre la coopération à travers les relations bilatérales et les contacts avec les parties internationales importantes pour rejeter les actions provocatrices et déstabilisatrices.

Dans des déclarations faites aux médias grecs à l'issue de l'entretien avec M. Déndias, M. Choukri a ajouté avoir souligné la nécessité de travailler ensemble pour que la Méditerranée orientale devienne une région de prospérité, de coopération et de soutien à la stabilité régionale et internationale.

M. Choukri a indiqué que sa visite actuelle à Athènes reflétait l'intérêt qu'accorde l'Egypte à ses relations avec la Grèce qui remontent à plusieurs décennies.

"L'Egypte est fière de la coopération civilisationnelle et humaine avec la Grèce, qui constitue une base solide pour l'amitié et de la volonté de poursuivre l'action commune en faveur de la prospérité des deux peuples", a ajouté M. Choukri.

Il a noté que les entretiens avec son homologue grec avaient porté sur les relations bilatérales dans tous les domaines, précisant que cette coopération était basée sur l'intérêt commun et le respect mutuel.

Le ministre des AE a affirmé que l'accord de délimitation des frontières maritimes figurait parmi les points forts de la compréhension commune et la présence d'une volonté politique mutuelle, notant que cet accord respectait dans tous ses articles le droit international, le droit de la mer et la légitimité internationale, ce qui reflète l'attachement des deux pays aux règles régissant les relations internationales et les droits réciproques qui doivent être préservés en faveur des intérêts des deux pays.

Il a jugé nécessaire de trouver des solutions pacifiques à toutes les questions en suspens dans la région de la Méditerranée orientale vu leur effet sur la stabilité de l'Egypte et de la Grèce, qui s'applique également à la Libye et à la Syrie, ainsi qu'à la cause palestinienne et aux développements liés à l'accord israélien avec les Emirats arabes unis et le royaume de Bahreïn.

Dans ce contexte, M. Choukri a exprimé son espoir que l'accord ouvrira la voie à plus de stabilité dans la région et à l'adoption des droits légitimes du peuple palestinien dont l'établissement de son Etat indépendant sur les frontières du 4 juin 1967 avec Al-Qods-Est pour capitale.

Le ministre des Affaires étrangères a déclaré que la rencontre avait également porté sur le développement important lié à la création du Forum du gaz de la Méditerranée orientale, qui ouvre la voie à une coopération fructueuse avec les Etats membres pour une exploitation optimale des ressources énergétiques dans cette région vitale, ainsi que des moyens d'en tirer des revenus d'une manière compatible avec le droit international, et dans le cadre du partenariat établi entre les pays fondateurs de ce forum.

M. Choukri a affirmé l'appréciation de l'Egypte pour la coopération et la communication continue dans le cadre des relations entre les deux directions politiques en Egypte et en Grèce, ainsi que la relation tripartite égypto-gréco-chypriote, aspirant à ce que ces relations atteignent des niveaux plus élevés de solidité.

A La Une: Egypte

Plus de: Egypt Online

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.