Ile Maurice: Un avoué accusé d'avoir émis un chèque sans provision

16 Septembre 2020

On peut travailler dans le domaine légal mais ne pas respecter la loi... Un directeur de compagnie a porté plainte contre un avoué pour émission de chèque sans provision. Dans sa plainte, ce Portlouisien de 53 ans a expliqué que, dans un jugement délivré par la cour intermédiaire dans un procès en civil le 23 novembre 2017, un individu avait été sommé de lui payer Rs 82 500.

Cette somme avait été versée à son avoué pour que cette affaire soit réglée. L'avoué en question avait réglé un paiement partiel de Rs 50 000 en chèque et devait payer la somme restante dans les jours à venir. Mais ce chèque lui avait été retourné.

Ce directeur a porté plainte au poste de police des Casernes centrales en début de soirée, mardi 15 septembre. En détail, il a relaté les circonstances dans lesquelles cet avoué lui a remis ce chèque sans provision. Il explique avoir logé un procès en civil devant la cour intermédiaire en 2015. Le 23 novembre 2017, le magistrat Veerabedren avait ordonné à la personne qu'il poursuivait de lui payer la somme de Rs 82 500.

Toujours rien depuis 2018

Cette personne avait réglé ce montant auprès d'un avoué et ce dernier devait à son tour lui remettre cette somme. Le 13 juin 2018, ce directeur s'est rendu au bureau de cet homme de loi où lui a été remis un chèque pour un montant de Rs 50 000 et il lui avait été promis qu'il allait recevoir la différence les jours suivants.

Le même jour il dit s'être rendu dans une banque pour toucher son argent, mais un préposé de cette banque lui a rendu ce chèque avec la mention «insufficient funds» du compte bancaire de cet avoué. Le plaignant a approché ce dernier qui avait promis de remédier à cette situation le plus tôt possible. Or, fait ressortir ce directeur de compagnie, jusqu'ici il n'a pas obtenu son argent, bien qu'il ait contacté cet avoué en différentes occasions.

Il a remis une copie de ce chèque à la police pour l'enquête.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.