Libye: Fayez al-Sarraj, annoncé partant

Le Premier ministre du gouvernement libyen, Fayez al-Sarraj, reconnu par la communauté internationale, pourrait annoncer sa démission dans la semaine, selon Bloomberg qui cite des sources anonymes.

Le Premier ministre du Gouvernement libyen d'union nationale (GNA), basé à Tripoli, pourrait bientôt démissionner de son poste. C'est ce que rapporte l'agence de presse Bloomberg, citant des sources proches du dossier.

D'après le média, cette décision pourrait être motivée par des pressions politiques et sociales, ainsi que des querelles intestines entre des parties rivales issues de son propre camp. Pour certaines sources, ayant requis l'anonymat, le dirigeant devrait rester en poste jusqu'à la nomination d'un nouveau gouvernement, lors d'une rencontre prévue à Genève, en Suisse, le mois prochain.

« En annonçant sa démission, il se libèrerait d'une partie de la pression qui pèse sur lui tout en préparant sa sortie, après les pourparlers de Genève, ont déclaré deux fonctionnaires qui ont requis l'anonymat. Les parties rivales seront invitées à se mettre d'accord sur une nouvelle structure du conseil présidentiel qui unifie les administrations en duel dans le pays et à programmer des élections », rapporte Bloomberg.

Cette décision devrait être saluée par les partisans du commandant de l'armée nationale libyenne, le maréchal Khalifa Haftar, dans les provinces libyennes et à l'étranger, notamment en Égypte et aux Émirats arabes unis, car les pourparlers seront facilités pour unifier le pays nord-africain qui contrôle les plus grandes réserves de pétrole du continent et déchiré par les conflits, depuis l'éviction du président Mouammar Kadhafi en 2011.

Cette annonce intervient, alors que la Libye est toujours divisée entre deux forces politiques, à savoir : GNA, seul reconnu par la communauté internationale et dirigé par Fayez al-Sarraj et le maréchal Khalifa Haftar allié du gouvernement de l'est, basé à Tobrouk. Celui-ci a, d'ailleurs, annoncé sa démission, dimanche dernier, après de nombreuses manifestations populaires qui réclamaient une amélioration des conditions de vie dans l'est du pays.

D'après les sources relayées par Bloomberg, Fayez al-Sarraj devrait annoncer sa démission d'ici à la fin de la semaine. Pour l'instant, aucun communiqué officiel ne confirme cette information.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.