Gabon: Ngounié - Pêche et abattage rythment le quotidien

16 Septembre 2020

La culture de la pêche artisanale et des travaux champêtres se transmet de génération en génération au-delà du modernisme qui s'enracine dans les habitudes des populations gabonaises

(Gabonews) : Il est presque 6h du matin, le matériel de pêche est déjà prêt, le groupe se forme autour de Diane Moutsinga de l'ONG « Musiru Divag », une association très portée vers les travaux champêtres, une autre qui se met aussi en piste pour la pêche à la nasse.

Il faut d'abord repérer les sites d'activités. Ensuite se donner rendez-vous pour les prochains jours. Pendant que certains se mettent dans le marigot pour capturer des poissons, d'autres abattent les arbres sur l'espace à cultiver. « C'est un courage de se jeter à l'eau à la lueur du jour », reconnaît Pacôme. Le développement d'activités génératrices de revenus prend forme à Fougamou dans le département de Tsamba Magotsi. C'est un travail qui se fait en solidarité. La trésorerie traîne l'évolution des ONG. « Nos cotisations sont encore au stade de tâtonnement », confie la présidente Diane Moutsinga.

Effectivement, il y a des difficultés à mobiliser les ressources humaines. Il faut des machettes, des haches, des nasses. Ce sont des activités saisonnières à l'exemple de la grande saison des pluies.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.