Afrique de l'Ouest: Sonatel - Première cotation de l'emprunt obligataire

Après l'avis de non-objection du Conseil régional de l'épargne publique et des marchés financiers (Crepmf) et l'accord de la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm) et le Dépositaire central/Banque de règlements (Dc/Br), les obligations dénommées « Sonatel 6,50% 2020-2027 » ont été admises à la cote de la Brvm au compartiment des obligations le mardi 15 septembre 2020 sous le symbole SNTS.O2.

Selon un communiqué de presse de l'entreprise de telecom, les titres sont disponibles à l'achat et à la vente libre sur le marché secondaire à travers les intermédiaires agréés. Le premier fixing s'est effectué ce jour à 9h45.

« Pour rappel, ce deuxième emprunt obligataire de Sonatel a été autorisé sous le visa numéro : EOP/20-01 par le Conseil Régional de l'Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF) pour un montant recherché de 100 milliards FCFA. Il a donné lieu à l'émission de 10 000 000 obligations dématérialisées au prix unitaire de 10 000 FCFA sur une maturité de 7 ans à un taux d'intérêt brut annuel de 6,50 % et amorties semestriellement après deux (02) ans de différé sur le capital », ajoute la même source.

L'opération constitue à date la plus importante émission obligataire par une société privée de la région Umoa et a connu un vif succès auprès des investisseurs à travers une sursouscription de 122% ( ) et ainsi une clôture anticipée au 8 juillet 2020. Les ressources levées serviront au financement du plan d'investissement du Groupe Sonatel au Sénégal pour l'exercice 2020. Sékou Dramé, directeur général du Groupe Sonatel a exprimé la satisfaction de l'entreprise en indiquant « sonner avec fierté cette cloche qui symbolise la première cotation des obligations Sonatel Bonds, et remercier les autorités de l'Uemoa, le régulateur Crepmf et la Brvm Dc/Br, de même que les investisseurs qui continuent à faire confiance au Groupe Sonatel.

Il affirme que l'engagement est renouvelé pour contribuer à faire de ces placements une réussite pour les souscripteurs ».

Pour Edoh Kossi Amenounve, directeur général de la Brvm et du Dc-CBr, « cette transaction a prouvé la résilience de la Brvm ainsi que la profondeur du Marché financier régional pendant ces temps de crise.

La réussite d'une opération de cette envergure constitue un signal fort envoyé aux entreprises de la zone, démontrant que le marché financier régional est un moyen à regarder avec beaucoup plus d'attention afin de diversifier leurs sources de financement à long terme. »

Ababacar Diaw, directeur général de la Sgi Impaxis, arrangeur et chef de file de l'opération a indiqué qu'« en sus de la liquidité offerte aux détenteurs des Sonatel Bonds, la cotation offre une opportunité aux investisseurs qui n'avaient pas pu être servis à acquérir un titre présentant un couple risque-rendement attractif.

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.