Libye: L'ANL annonce la mort d'un chef de l'État islamique dans une attaque

Une attaque dans le sud de la Libye a été menée par l'Armée nationale libyenne (ANL) contre une cellule de l'État islamique. Le porte-parole de l'ANL a annoncé ce mercredi 16 septembre la mort du nouveau chef de l'organisation État islamique en Libye, connu sous le nom d'Abou Abdallah al-Libye.

L'opération a visé une maison à Sebha, dans le sud libyen. Les combats ont duré pendant plusieurs heures mardi 15 septembre dans cette ville. L'émir aurait fait exploser la charge explosive qu'il avait sur lui face à l'ANL, l'Armée nationale libyenne dirigée par Khalifa Haftar, selon une source locale. Les membres de l'EI s'étaient barricadés dans une maison en cours de construction en périphérie de Sebha. Ils étaient très bien armés.

Selon un responsable de la ville, Abou Abdallah al-Libye était difficilement identifiable et l'on ne connaît pas sa vraie identité. C'est sa femme qui a été capturée lors de l'attaque qui l'a affirmé. Elle a dit qu'elle ne connaissait pas sa vraie identité.

Abou Abdallah al-Libye était un membre très influent au sein de l'organisation Ansar al-Chariaa à Benghazi, une ramification d'al-Qaïda impliquée dans l'assassinat de l'ambassadeur américain dans cette ville en 2012. En 2015, l'organisation s'est divisée et il a fait allégeance à l'État islamique.

Selon l'ANL, c'est ce même groupe de l'organisation État islamique qui est responsable des attaques de ces derniers mois. Ces attaques ont visé plusieurs localités dans le désert ainsi que le champ pétrolier d'al-Fil.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.