Cameroun: Affaire fuite des épreuves Bac 2020 - Nouthe Romaric reste en prison à Kondengui

16 Septembre 2020

Le jeune enseignant du CETIC de Mankwa- Mélong n´a pas bénéficié de liberté provisoire du juge d´instruction du Tpi qui a ordonné la libération de quatre autres.

"Le prof Romaric devra encore attendre la suite qui sera donnée à la demande de liberté provisoire, introduite par les conseils. Poursuivi pour les mêmes faits que les autres, il est depuis son incarcération dans un état critique. Il ne s´alimente pas et ne boit pas, une situation qui lui a valu un séjour à l'infirmerie de la prisonde Kondengui il y a quelques jours" écrit le quotidien Le Jour dans sa parution de ce jour.

Toujours selon le journal de Haman Mana, "Tout a commencé depuis le 17 août 2020, lorsqu´il reçoit un appel du chargé des affaires juridiques au ministère des enseignements secondaires, lui demandant d´être au Minesec le lendemain dès la première heure. Une convocation à laquelle il va répondre immédiatement en prenant la route la nuit et de se retrouver le 18 août à Yaoundé." A Yaoundé, le jeune enseignant sera interpellé par les éléments de la police judiciaire

C'est dans les locaux de la police qu'il apprendra qu'il lui est reproché d´avoir partagé dans un groupe wathsApp l´une des épreuves au Bac 2020 ayant fuité à l´office du Bac. L'enseignant ne reconnaît pas ce groupe.

Au cours de son 4e passage devant le juge d'instruction une nouvelle version des faits surgit avec le temoignage d'un élève qui affirme avoir pris l´épreuve dans un groupe whatsApp dont l'enseignant est l´administrateur.L'enseignant reconnaît ce groupe mais affirme "n´avoir aperçu à aucun moment une publication relativeaux épreuves ayant fuitées" renseigne le quotidien Le Jour

Vendredi dernier les autres coaccusés sur cette affaire ,Kevin Gassam (18 ans), qui a décroché son BAC C, Willy Christian Tchabouatchou, Wilson Kamga et Simon Makon, ont bénéficié de liberté provisoire, après que le juge d'instruction du TPI de Yaoundé ait ordonné leur libération. Pendant ce temps, le jeune enseignant de 27 ans devra encore attendre, avec l'espoir d'obtenir sa libération provisoire, comme ça été le cas pour ses quatre coaccusés

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.