Angola: Covid-19 infecte le premier sportif angolais

Luanda — Le nouveau coronavirus a déjà infecté presque toutes les principales disciplines sportives dans le monde, étant notifié vendredi dernier, le premier cas d'un athlète angolais, depuis que la maladie a été identifiée dans la ville de Wuhan (Chine), en décembre 2019.

Il s'agit du footballeur Nelson da Luz, qui s'est révélé positif au test de covi-19 effectué à son arrivée au Portugal, où il a signé un contrat pour trois saisons, avec Vitória de Guimarães, de la première division de la Ligue portugaise de football.

La reprise des entraînements dans le pays au niveau des fédérés, visant le démarrage des compétitions nationales, nécessitera une prise de position stricte face aux directives de la Commission multisectorielle de prévention et lutte contre la pandémie, sous le risque d'augmentation de cas.

Des tests, au moins trois fois par semaine, la limitation du nombre de sportifs et d'entraîneurs sur terrain, l'absence de public dans les stades et la distanciation dans les transports de joueurs font partie des mesures préconisées.

Selon un communiqué du ministre d'État et chef de Maison civile du président de la République, Adão de Almeida, les disciplines fédérées sont autorisées à s'entraîner, à partir de samedi, suivant les mesures de sécurité prévues, après la suspension totale en mars.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.