Afrique Centrale: Recherche et sauvetage des avions - Le Cameroun s'allie au Gabon et au Tchad

Deux accords de coopération signés dimanche et lundi derniers à Dakar, en marge de la 66e session extraordinaire du comité des ministres de l'ASECNA.

Le Cameroun et le Gabon, deux pays de l'Afrique centrale, vont utiliser les mêmes mécanismes pour rechercher et sauver un avion en cas de problème dans leurs espaces aériens. En effet, en marge de la 66e session extraordinaire du comité des ministres de de l'Agence pour la Sécurité de la Navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna), ces deux pays ont signé, dimanche dernier, un accord de coopération en matière de recherche et de sauvetage d'aéronefs en détresse.

Il s'agit d'un accord qui permet aux deux Etats de mutualiser leurs efforts pour le sauvetage d'aéronefs se trouvant en situation de détresse sur les territoires respectifs de ces deux Etats. « Il s'agit de manière plus concrète de définir les modalités de coopération entre le centre secondaire de sauvetage de Libreville et le centre secondaire de sauvetage de Yaoundé, puis de fixer les conditions de mise à disposition, de déploiement et d'utilisation des moyens de recherche et de sauvetage d'aéronefs, tel que prescrit par l'annexe 12 de l'Organisation de l'aviation civile internationale », a expliqué Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, ministre camerounais des Transports et chef de la délégation du Cameroun aux travaux de Dakar.

Pour lui, « la signature de cet accord marque une avancée décisive dans la coopération sous-régionale en général, et bilatérale dans le domaine de la sécurité aérienne en Afrique centrale en particulier ». Selon nos sources à Dakar, un accord similaire a été signé lundi dernier entre le Cameroun et le Tchad.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.