Soudan: Le porte-parole du Soutien Rapide met en garde contre le transfert d'explosifs vers les pays voisins

Khartoum — Le Porte-Parole des Forces de Soutien Rapide, Général de Brigade Jamal Gumma, a mis en garde, lors de la conférence de presse mercredi, contre le transfert de grandes quantités d'explosifs détectés vers les pays voisins, ajoutant: "Nous craignons d'être à nouveau classés parmi les pays qui parrainent le terrorisme".

Il s'est enquis de la manière dont les explosifs possédés par les forces armées sont sortis, affirmant qu'une enquête est en cours pour révéler qui ces explosifs sont sortis avec cette quantité.

Il a passé en revue les détails des explosifs saisis qui sont représentés dans 3594 dispositifs de détonation, 1000 cordons de détonation, quatre sacs de poudre de nitrate qui étaient similaires à celui par lequel le port de Beyrouth a explosé, mais la quantité saisie est petite.

Il a expliqué qu'il existe des cellules de trafic de tels explosifs qui ont été surveillées et suivies du 19 août au 13 septembre, ajoutant que les accusés ont été arrêtés.

Général de Brigade Gumma a révélé que l'interrogatoire initial des accusés expliquait qu'une capsule sort de ses sources au prix de 3000 livres et est vendue à 15000 livres.

Il a ajouté que beaucoup de ceux qui avaient été arrêtés venaient de la capitale et d'autres en dehors du Soudan.

A La Une: Soudan

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.