Ile Maurice: «Mv Wakashio» - L'allocation fait des vagues parmi les pêcheurs du Sud-Est

16 Septembre 2020

Sentiment de confusion dans le Sud-Est. Alors que le ministère de la Pêche verse une allocation de Rs 10 200 aux pêcheurs enregistrés, ceux qui n'ont pas de permis se disent laissés sur le banc de touche. Ces derniers crient à l'injustice.

Face à cela, la syndicaliste Rajni Lallah réclame des éclaircissements. Elle demande au ministère de la Pêche de fournir des explications officielles sur les démarches pour l'obtention de cette allocation, mais aussi de préciser les conditions qui rendent éligibles ou non à cette aide.

Vishnu Marday, pêcheur à Mahébourg, se dit confus. Comme plus d'une vingtaine de pêcheurs, il dit avoir entamé des démarches depuis plusieurs années en vue d'obtenir une carte de pêche. En vain. Ce qui fait qu'ils ne touchent pas d'allocation suivant le naufrage du Wakashio.

Notre interlocuteur avance que la quarantaine de pêcheurs du Sud-Est ayant touché l'allocation de Rs 10 200 opère dans l'illégalité car ils travaillent sans pirogue et ont été soutenus par les «grands banians» de la localité afin d'obtenir cette somme. «De gros investisseurs de la région les ont aidés à obtenir cette somme. Ce n'est pas juste pour nous, des petits pêcheurs qui attendons également cette aide du gouvernement.»

Pour rappel, il y a quelques semaines, Rajni Lallah s'était rendue au ministère de la Pêche pour déposer une pétition signée par les pêcheurs «sans carte» de la côte sud-est. Ils demandent au ministère de considérer leur demande de compensation. Selon la syndicaliste, le ministère serait actuellement dans un processus de vérification.

«Ils sont toujours en train de consulter la liste des demandes et vérifient si ces pêcheurs qui n'ont pas de carte sont éligibles à la demande», souligne-t-elle. En ce sens, la syndicaliste demande au ministère de la Pêche d'aiguiller les pêcheurs de la région afin qu'ils puissent savoir comment procéder pour obtenir cette allocation, mais aussi de leur indiquer qui sont ceux éligibles ou non à recevoir cette aide.

Rajni Lallah d'expliquer que la situation est davantage compliquée pour certains, qui s'acharnent à obtenir leur permis de pêche depuis des années. «Ceux qui ont procédé à l'application pour la carte doivent soumettre un 'record' sur le nombre de prises au Fisheries de la localité.»

La syndicaliste poursuit que dans des endroits comme Vieux-Grand-Port, qui n'a pas de Fisheries, des officiers viennent sur place pour recueillir le compte des pêcheurs. «Sauf que ces officiers peuvent venir à des heures de la journée pendant lesquelles certains pêcheurs ne sont pas libres», constate-t-elle. «Et dans ce cas, le ministère n'obtient pas le compte des pêcheurs non enregistrés et cela retarde les démarches.»

Au niveau du ministère de la Pêche, on avance que les pêcheurs ayant leur carte reçoivent déjà leur allocation de Rs 10 200 chaque fin de mois. En attendant, ceux qui n'ont pas de permis et qui ont fait la demande pour l'allocation doivent patienter. «Nous sommes en train de vérifier l'éligibilité de ces pêcheurs en examinant le 'record' de leurs activités. Ceux qui ne sont pas éligibles ne toucheront pas cette somme», nous fait-on comprendre.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.