Ile Maurice: Radar pas opérationnel dans le Port - Un système parallèle au coût de Rs 40 000

16 Septembre 2020

Après le naufrage du Sir Gaëtan et les révélations sur l'état des autres remorqueurs, c'est au tour du radar de la Mauritius Ports Authority (MPA) d'être la proie des critiques. Selon un lanceur d'alerte, le Vessel Traffic Management System (VTMS) n'est plus opérationnel depuis environ deux mois. «Pour que les navires puissent entrer et sortir du port, ils sont guidés par un radar. Un port ne peut pas fonctionner sans. En ce moment, la MPA est en train de faire un système de trial and error.»

Ce que dément Ramalingum Maistry. «Il n'y a aucun problème avec le captage. Nous avons un système parallèle que nous payons 1 000 dollars (NdlR, environ Rs 40 000) par mois. Nous avons un substitut qui remplace le système actuel. Nous avons tout le contrôle sur le mouvement des navires.» Selon le Chairman, la MPA a souscrit à un abonnement d'un système américain bien rodé qui permet de tout contrôler. «Pourquoi investir dans la réparation ?» s'interroge-t-il.

Ramalingum Maistry explique qu'un appel d'offres international avait été lancé avant le confinement pour le remplacement du radar. Avec la fermeture des frontières, la société Elman, fournisseur d'équipements, qui avait décroché le contrat au coût de Rs 50 millions, n'a pas pu installer le radar. «Une fois que les frontières rouvriront, le contracteur procédera à l'installation du nouveau radar. Il y aura un nouvel identification system, un captage moderne.»

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.