Maroc: Abdelkrim Meziane Bellefqui - Nous aspirons à ramener le taux de reproduction du Covid-19 à une valeur inférieure à 1

16 Septembre 2020

Le ministère de la Santé a indiqué mardi que le plan national de lutte contre le coronavirus aspire à faire baisser le taux de reproduction du virus à un taux inférieur à 1 et ce à court terme.

Dans une présentation du bilan bimensuel relative à la situation épidémiologique liée au Covid-19, le chef de division des maladies transmissibles à la Direction de l'épidémiologie et lutte contre les maladies au ministère de la Santé, Abdelkrim Meziane Bellefqui a souligné que le taux de reproduction du virus est stable actuellement à 1,11 et que l'ambition est de le faire baisser à un taux inférieur à 1. Abdelkrim Meziane Bellefqui s'est, dans ce sens, arrêté sur l'augmentation remarquable du nombre de cas dans la région de Casablanca Settat, en particulier dans la ville de Casablanca et la publication d'une circulaire ministérielle relative au traitement à domicile pour les patients asymptomatiques et l'accélération et la réduction de la durée des trois étapes, à savoir le dépistage, le diagnostic et la prise en charge.

Il a, en outre, mis la lumière sur l'évolution de la situation épidémiologique durant les deux dernières semaines,soulignant que le nombre de cas de contaminations dans le Royaume, du 7 au 13 septembre, a atteint 14.292, contre 10.995 du 31 août au 6 septembre, soit une augmentation de 30%. Le nombre de personnes déclarées guéries a, de son côté, augmenté de 37% (de 8.919 à 12.254), tandis que le nombre de décès a baissé de 13% (217 contre 250) durant la même période, a-t-il précisé.

Il a, également, rappelé que le nombre total de contaminations dans le Royaume s'élève à 88.203, depuis le premier cas signalé le 2 mars, contre 68.970 personnes totalement rétablies,soit un taux de guérison de 78,2%, notant que le nombre de décès est de 1.614, soit un taux de létalité de 1,8% et le taux d'incidence est de 243/100.000 habitants.Il a fait remarquer que le taux d'incidence hebdomadaire a commencé à augmenter de manière rapide, à partir du mois de septembre.

S'agissant de la répartition du taux d'incidence hebdomadaire pour chaque 100.000 habitants suivant les régions, du 7 au 13 septembre, Abdelkrim Meziane Bellefqui a fait observer que les régions concernées par un taux d'incidence de 20/100.000 habitants sont l'Oriental, Tanger-Tétouan-Al Hoceima, FèsMeknès, Guelmim-Oued Noun et Laâyoune-Sakia El Hamra.

Il a été enregistré de 20 à 50/100.000 habitants dans les régions de Rabat-Salé-Kénitra, Béni Mellal-Khénifra, Marrakech-Safi et Souss-Massa et plus de 50/100.000 habitants dans les régions de Casablanca-Settat, Darâa-Tafilalet et Dakhla-Oued Eddahab, a-t-il précisé, ajoutant que le nombre de décès après mi-août a atteint plus de 200 cas par semaine. Au niveau mondial et continental, le Maroc se classe 38ème dans le monde et 3ème en Afrique en ce qui concerne le nombre de contaminations, 44ème mondialement et 4ème en Afrique pour ce qui est du nombre de décès et 32ème au niveau mondial et 2ème en Afrique en ce qui concerne le nombre de tests, a-t-il fait savoir.

Le ministère a, par cette même occasion,réitéré son appel à l'ensemble des citoyens à respecter les mesures de précaution et de prévention préconisées parles autorités compétentes, afin d'endiguer la propagation de la pandémie du coronavirus.

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.