Maroc: Plaidoyer pour l'élaboration d'une stratégie nationale pour la protection de l'enfance

16 Septembre 2020

L' Observatoire marocain de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme a tenu sa réunion annuelle à distance, samedi 12 septembre, au cours de laquelle il a abordé un certain nombre de sujets d'actualité dont le viol et le meurtre du jeune Adnane à Tanger.

Les membres de l'Observatoire ont unanimement condamné ce crime odieux, appelant à la nécessité de plancher sur les moyens éducatifs, sociétaux, juridiques et humains les plus appropriés pour protéger l'enfance de toutes les formes d'exploitation criminelle «qui n'ont pas moins d'effet que le terrorisme»,selon un communiqué rendu public à l'issue de cette réunion. Ledit Observatoire a également appelé à la nécessité d'ouvrir un débat urgent sur l'éducation sexuelle et la mise en place d'une stratégie horizontale englobant tous les secteurs responsables de l'enfance et de l'éducation et des programmes intégrés protégeant l'enfance des prédateurs sexuels.

Il a, par ailleurs, salué la stratégie des autorités sécuritaires visant à protéger la patrie contre les menaces terroristes, ainsi que leur méthode de traitement des affaires de terrorisme, en particulier lors de la dernière opération qui avorté efficacement un dangereux plan et qui a épargné à notre patrie, à maintes reprises, des pertes en vies et en infrastructures.

Concernant la lutte contre le Covid19, l'Observatoire a exhorté ses sections à poursuivre les campagnes de sensibilisation et à mettre en place un plan de communication urgent et rationnel pour contribuer à la campagne de mobilisation nationale et pour faire connaître les méthodes de prévention et de protection contre le nouveau coronavirus.

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.