Cote d'Ivoire: Transport routier - Un acteur du secteur projette de créer 8000 emplois

16 Septembre 2020

Gnonsikan-Mami Oulobo, P-dg de l'Institut national de l'encadrement et social du transport routier de Côte d'Ivoire (Inestro-Ci), a annoncé le 16 septembre, sa volonté de contribuer à la politique gouvernementale visant à résorber le chômage des jeunes et à lutter contre l'immigration clandestine, en créant 8000 emplois directs à travers un plan de modernisation et de réorganisation du secteur des transports.

L'initiative a été présentée à la faveur d'une conférence organisée à cet effet à la Maison de la presse au Plateau.

Dans sa communication, Gnonsikan-Mami Oulobo a donné un aperçu du plan de gestion moderne et efficace du secteur des transports, notamment par le suivi de la mise en œuvre des normes du travail dont l'instauration de contrats formels et la prise en compte des employés au niveau de la sécurité sociale.

Le P-dg de l'Inestro-Ci a profité de l'occasion pour saluer l'intérêt et l'implication significative du ministre de l'Intégration africaine et des Ivoiriens de l'extérieur, Pr Albert Flindé, dans la mise en œuvre du projet.

« Nous tenons à exprimer toute notre gratitude au ministre Albert Flindé pour son appui et sa volonté de porter notre initiative au niveau des plus hautes autorités qui font de la question de l'emploi des jeunes la question centrale de leur politique de développement », a-t-il déclaré.

Pour rappel, le présent projet avait démarré en 2002, mais n'a reçu un premier coup de pouce de l'État qu'à l'avènement du Président Alassane Ouattara aux affaires.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.