Afrique: Google et la FAO lancent un nouvel outil de collecte de méga données accessible à tous

communiqué de presse

Rome —  

Earth Map est un outil en ligne révolutionnaire et libre d'utilisation qui offre aux utilisateurs, en quelques clics, un accès efficace, rapide et peu coûteux à des informations pertinentes au plan analytique; il est alimenté par des images satellites et par l'immense base de données en rapport avec l'agriculture de la FAO.

Earth Map a aussi été conçu pour renforcer la Plateforme géospatiale fédérée de l'Initiative Main dans la main de la FAO et créer des synergies intégrées avec cet outil plus global qui donne aux Membres, à leurs partenaires et aux donateurs les moyens de sélectionner et de mettre en œuvre des initiatives de développement rural très ciblées, dont les objectifs vont de l'atténuation du changement climatique et de l'adaptation à ses effets à la résilience socioéconomique.

Ce nouvel outil arrive après Collect Earth, plateforme performante mise au point avec Google et intégrée à la série d'outils OpenForis de la FAO, qui s'est déjà révélée utile dans le cadre des évaluations forestières, des évaluations de la couverture des sols et des activités de conception et de mise en œuvre des projets.

«Je suis convaincu que c'est grâce à l'agriculture numérique que nous parviendrons à transformer les systèmes alimentaires pour nourrir la planète», a affirmé M. Qu Dongyu, Directeur général de la FAO. «Les technologies numériques doivent être accessibles à tous.»

Earth Map donne accès aux images satellitaires et aux séries de données géospatiales multitemporelles en temps quasi réel qui alimentent Google Earth Engine en y ajoutant d'autres capacités d'analyse à l'échelle planétaire.

Il permet ainsi de détecter, de quantifier et de surveiller les changements et les évolutions qui s'opèrent sur la surface de la Terre.

L'outil a été conçu pour être à la portée des utilisateurs qui ne maîtrisent pas nécessairement les techniques de codage sophistiquées, ce qui a pour effet de limiter les goulets d'étranglement liés aux moyens techniques des États en développement et de mettre en place des conditions qui permettront aux petits exploitants de contribuer à rassembler des connaissances essentielles pour préserver leurs moyens d'existence, mais aussi d'accéder à ce savoir.

«À l'heure où les défis d'ordre environnemental et sociétal revêtent une importance suprême, nous nous efforçons de faire en sorte que les produits de Google permettent à tous les pays de bénéficier, sur un pied d'égalité, des dernières technologies pour mener l'action mondiale en faveur du climat et du développement durable», explique Mme Rebecca Moore, Directrice de Google Earth.

«La FAO sait quelles sont les données nécessaires, tandis que nous sommes spécialisés dans l'accessibilité de l'information, et nous sommes animés de la même volonté de renforcer la résilience des populations et des communautés du monde entier.»

Le partenariat

Google et la FAO ont signé un accord de partenariat en 2015, en marge de l'Accord de Paris. À l'origine, il s'agissait de mettre au point des techniques de cartographie des couverts forestier et agricole, mais le partenariat s'est rapidement étoffé: aujourd'hui, il porte également sur la conservation de la biodiversité, la lutte contre les ravageurs et la gestion de l'eau.

Mme Moore indique que certaines des fonctionnalités de Earth Map sont adaptées aux besoins des utilisateurs et servent de «tableau de bord» ou de cartes.

Plus de 50 pays disposent d'ores et déjà des outils élaborés conjointement par la FAO et Google, et l'Organisation met à profit cette technologie afin de planifier et de suivre des projets et d'aider les Membres à présenter des demandes de financement auprès d'entités telles que le Fonds vert pour le climat et la Banque mondiale. C'est notamment le cas de projets en Arménie, en Géorgie, au Kazakhstan, au Kirghizistan, au Myanmar, en Ouzbékistan, au Pakistan et aux Philippines.

Grâce aux fonds alloués par l'Initiative internationale pour le climat du Ministère fédéral allemand de l'environnement, de la conservation de la nature et de la sûreté nucléaire, Earth Map peut proposer un large éventail de données: températures, précipitations, population, végétation, évapotranspiration, élévation, sols, etc.

La possibilité de les consulter en temps réel et leur mise à jour en continu les rend particulièrement utiles dans le cadre de l'Initiative Main dans la main, une initiative de la FAO fondée sur des éléments concrets, prise en main par les pays et pilotée par ceux-ci, qui a pour objectif d'accélérer la transformation agricole et le développement rural durable.

Le nouvel outil souligne également l'évolution du rôle de la FAO au regard des données: elle n'en est plus la détentrice mais la garante, et favorise leur mise en commun afin d'en faire bénéficier le plus grand nombre.

«C'est la raison pour laquelle les mégadonnées sont si importantes, et pour laquelle les partenariats occuperont une place de plus en plus centrale dans la réalisation des objectifs de développement durable», a assuré M. Maximo Torero, Économiste en chef de l'Organisation.

Utiliser Earth Map

L'utilité de l'outil a été mise en évidence tout récemment, lorsque des chefs de programme qui travaillaient sur le descriptif d'un projet au Kirghizistan au titre du Fonds vert pour le climat ont pu, en quelques clics, évaluer les importantes variations du régime des pluies d'un district à l'autre par rapport aux mesures moyennes plus générales, ce qui a permis d'apporter des précisions au projet. [Image de la carte dans la barre latérale du site]

«Ce qui est révolutionnaire ici, c'est que Earth Map met la puissance incomparable de Google Earth au service de tous en l'espace de quelques secondes: une simple connexion internet permettra même aux personnes qui ne sont pas formées en code ou en télédétection d'analyser des mégadonnées», explique M. Danilo Mollicone, Fonctionnaire technique principal de l'équipe technique de la FAO chargée de ce nouvel outil et de Collect Earth.

La FAO s'emploiera à former et à aider les utilisateurs. Si l'accent est mis sur la convivialité de Earth Map (à l'aide notamment de menus déroulants et de diagrammes) et sur la réduction de la fracture numérique, l'Organisation peut aussi contribuer, quand le besoin s'en fait sentir, à la mise au point d'évaluations sur mesure et plus spécialisées grâce à Earth Map.

Plus de: FAO

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.