Madagascar: Diana - Le gouverneur complète en douceur son staff

Un mois après la nomination du gouverneur Daodo Arona Marsiky à la tête de la région Diana, son cabinet se complète doucement. Outre le secrétaire général et le directeur administratif et financier, il vient de nommer son directeur de cabinet qu'il a présenté mardi, lors d'une réunion hebdomadaire du personnel.

Le nouveau promu, qui succède au colonel Sidy Ibrahim, a donc pris ses fonctions de bras droit du gouverneur. Un poste très prenant, dont il a décrit les responsabilités.

Amido Ali est âgé de 54 ans, il vit en couple et a quatre jeunes enfants. Il connait bien la région. Diplômé d'une licence en langue et culture arabes de l'Université El Daawa de Tripoli, en Libye, sur le plan professionnel il est bien connu dans la communauté antsiranaise en tant que proviseur du Lycée privé islamique Omar Al Mokhtar de Tanambao. Il est également secrétaire général de la Fondation Mohamed VI à Madagascar et à la fois coordonnateur national de World Islamic Call Society. Côté social, le nouveau « Dircab» est le président de la Solidarité des diplômés des Universités libyennes à Madagascar.

Certes, la surprise a frappé surtout du côté des politiques, mais cette nomination importante faite par le numéro un de Diana est un choix stratégique qui doit conditionner le développement sur le long terme de la région. Les expériences du directeur de cabinet du gouvernorat, acquises sur le plan international, sont des atouts pour la région. Celle-ci a besoin actuellement de partenaires internationaux pour renforcer les différentes coopérations décentralisées déjà existantes afin de mener à bien ses projets de développement.

Dans tous les cas, le cabinet est le lieu où les orientations stratégiques régionales sont prises. Le poste de directeur de cabinet est donc imprégné d'une relation de totale confiance avec le gouverneur. Il est aussi le centre névralgique du gouvernorat .

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.