Egypte: Tout manque en eau en Egypte impactera son environnement et son économie

L'Egypte dépend à 97% du Nil dans ses besoins hydriques et tout manque en eau aura un impact sur son environnement et son économie, a déclaré mercredi 16 sept 2020 le ministre de l'Eau et des ressources hydriques, Mohamed Abdel Aty, lors d'un entretien avec Jean François Mbaye, secrétaire de la Commission des Affaires étrangères à l'Assemblée nationale de France, actuellement au Caire.

M. Abdel Aty a passé en revue la situation hydrique de l'Egypte et ses relations avec les pays riverains du Nil et évoqué à cet égard la construction de barrages tels que ceux d'Owen en Ouganda et d'autres sur le Nil bleu, y compris en Ethiopie, dans l'objectif d'y soutenir le développement sans qu'aucune nuisance ne soit causée aux intérêts égyptiens, ajoutant que l'Etat utilisait de manière optimum ses ressources en eau et recourt également au recyclage.

M. Abdel Aty a réitéré le souci du Caire à trouver un acccord juste et durable et sa volonté politique de coopérer et de réaliser le développement en Ethiopie, sans causer de lourdes pertes aux pays en aval du Nil.

Le député français a pour sa part indiqué que son déplacement en Egypte avait pour but d'étudier les aspects géographique, économique, environnementaux et énergétique du bassin du Nil.

M. Mbaye a affirmé tenir à connaître le point de vue de l'Egypte en ce qui concerne le dossier du barrage de la Renaissance et la possibilité pour la France d'assumer un rôle dans les négociations engagées en ce sens.

ll est clair que l'Egypte a déployé, pour régler cette question, de gros efforts que "nous avons suivi" au niveau des organisations internationales et régionales ainsi que de l'Union Africaine (UA), a-t-il dit, précisant que la France était insatisfaite vis-à-vis du gel de la situation et jugeant nécessaire une action conjointe pour parvenir aux résultats souhaités.

M. Abdel Aty a invité les compagnies françaises à participer à la semaine de l'eau du Caire, en octobre prochain, qui sera programmée avec la participation d'un grand nombre des pays du monde.

Plus de: Egypt Online

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.