Afrique: Nations Unies - Le Covid-19 s'invite à l'Assemblée générale

Au regard du contexte sanitaire, un dispositif particulier entoure les travaux ouverts le 15 septembre dernier.

Pour ses 75 ans, l'Organisation des Nations unies (Onu) aurait sans doute rêvé d'un contexte plus favorable. A cause du coronavirus, les travaux de son Assemblée générale se sont ouverts le 15 septembre dernier, avec un dispositif inédit. Cette année en effet, les dirigeants du monde n'ont pas convergé vers New York comme comme chaque année. Même si des couloirs ont été aménagés, l'Onu recommande fortement aux chefs d'Etat et de gouvernement de faire parvenir des vidéos préenregistrées de leurs discours pour le débat général qui débute le 22 septembre prochain. Sinon, les adresses peuvent aussi être présentées par un représentant de chaque Etat membre basé à New York, qui sera physiquement présent dans la salle de l'Assemblée générale.

Plusieurs thèmes vont meubler les échanges cette année : la sécurité, la faim, la pauvreté, la corruption, le climat, etc. Toutefois, au regard de la situation sanitaire mondiale, le coronavirus occupera une grande partie des discussions. Dans ce sens, il est prévu une session extraordinaire de l'Assemblée générale, la première du genre convoquée pour discuter d'une pandémie. Pour donner le ton, cette question a été largement abordée dès le démarrage de la session mardi dernier.

A cette occasion, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a, une nouvelle fois, interpellé les Etats du monde à propos de leur attitude cavalière dans le cadre de la riposte contre cette crise sanitaire. Ce dernier plaide pour une plus grande solidarité internationale, à l'opposé de ce que l'on a observé jusqu'à présent. « Alors que la pandémie de Covid-19 a mis notre monde sens dessus dessous, nous avons à nouveau pu constater que la solidarité internationale n'était plus une affaire de choix, mais une obligation. Cela signifie travailler ensemble pour stopper la propagation du virus », a-t-il martelé. Le patron de l'Onu milite également pour un front commun pour la recherche d'un vaccin, afin de le rendre accessible à tous.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.