Cameroun: Stratégie nationale de riposte contre le Covid-19 - SIx mois de résilience

Face aux médias hier, le gouvernement a dressé un bilan encourageant, tout en appelant à éviter tout triomphalisme et à garder la prudence.

« Le Cameroun a su faire face à la pandémie du nouveau coronavirus survenue en mars 2020. La stratégie de riposte gouvernementale mise sur pied a porté des fruits satisfaisants, au point où la pandémie a presque été maîtrisée », dixit René Emmanuel Sadi, ministre de la Communication (Mincom). En intervenant hier à Yaoundé, dans le cadre de la communication gouvernementale, le porte-parole du gouvernement a dressé le bilan semestriel du train de mesures prises par les pouvoirs publics pour limiter la propagation du nouveau coronavirus. Au cours de la conférence de presse conjointe, le Mincom avait à ses côtés, le Délégué général à Sureté nationale, Martin Mbarga Nguele, le secrétaire général du ministère de la Santé publique (Minsanté), Louis Richard Ndjock et l'Inspecteur général du ministère de la Décentralisation et du Développement local (Minddevel), Jean-Claude Tcheuwa.

Les quatre intervenants ont d'emblée égrené la batterie de mesures à l'origine de la maîtrise de la pandémie. Pour le représentant du Minsanté, le taux de guérison de plus de 94 %, est largement au-dessus du taux de létalité qui tourne autour 2%. Au Minddevel, l'on a relevé la participation des Collectivités territoriales décentralisées à travers, entre autres, la sensibilisation des populations, la distribution des masques, des gels hydro-alcooliques, etc. Le Dgsn quant à lui a évoqué le déploiement de plusieurs patrouilles dans les lieux de culte, de réjouissance diverse, ainsi que la sensibilisation sur le port systématique du masque dans l'espace public. En un mot, son corps pratique « la police administrative.»

Mais au-delà de ces données satisfaisantes, les membres du gouvernement ont exhorté à éviter « tout triomphalisme, car bien que maîtrisée, la pandémie n'est pas encore vaincue. Il y a risque de résurgence ». Surtout, avec la reprise des flux migratoires et le relâchement de l'observance des mesures-barrières observé. Un relâchement confirmé par une enquête réalisée par la délégation générale à Sureté nationale, concernant le port du masque. Cette étude a montré que 30% des Camerounais pensent que la solution se trouve dans la pharmacopée, alors que 23% estiment que la pandémie se conjugue désormais au passé. En arborant cet accessoire pourtant indispensable, 5% se sentent dans l'inconfort et étouffent. Une autre catégorie, soit 10% justifie l'abandon du masque par l'oubli. Une situation qui a poussé Martin Mbarga Nguele à parler « d'insouciance et de négligence ».

Pour remédier à cette situation et éviter une nouvelle contamination massive des populations, les autorités ont appelé à une intensification de la sensibilisation. Laquelle prescrit vigilance et respect des mesures-barrières. Notamment, le respect de la distanciation physique, le port absolu du masque dans l'espace public, sans oublier le lavage systématique des mains. La responsabilité, le sérieux et le civisme de tous et de chacun sont ainsi interpellés. « Ne baissons pas la garde, nous devons rester un peuple solidaires, unis et disciplinés », a suggéré le Mincom. Pour donner de l'emphase à ce combat continu, le secrétaire général du Minsanté a mentionné les nouvelles stratégies désormais déployées sur le terrain. Notamment, la règle des 3T, qui consiste « à traquer tester et traiter. »

A La Une: Coronavirus

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.