Cameroun: Problèmes dentaires - Soins gratuits à Yaoundé

En collaboration avec la 20e mission médicale chinoise, l'hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Yaoundé organise depuis mardi dernier, des consultations et traitements gratuits.

Généviève M. n'en peut plus. Sur ses joues, des larmes ruissellent. La dame, la cinquantaine apparente, assise sur la place d'attente n'arrête pas de gigoter de douleur. Elle a terriblement mal aux dents. Devant elle, une trentaine de patients encore. La file d'attente semble très longue. La douleur qu'elle ressent, elle l'exprime par de petits gémissements, des points serrés sur son « kaba » et parfois par un geste du pied frappé de façon cadencé sur le sol. Son entourage inquiet, fait appel à un médecin. Généviève est immédiatement prise en charge. Ses paramètres (température, âge) et certaines informations sur son état de santé sont enrégistrées. Difficile de communiquer verbalement, puisqu'elle répond que par des gestes de la tête et parfois à l'aide d'un stylo.

En ouvrant largement la bouche, le médecin qui la reçoit se rend compte que la dame a une carie dentaire généralisée. « C'est normal que vous ayez autant mal. Toutes vos dents sont touchées », lui lance le médecin. Dans l'urgence, elle est tout de suite conduite auprès du chef service odontostomatologie, de l'Hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Yaoundé (Hgopy), Dr Béatrice Denise Mbezele Ngaba. Vu l'ampleur de la maladie, elle ne sera pas soignée dans l'immédiat. Dr Ngaba lui explique qu'elle devra d'abord prendre un traitement pour calmer la douleur avant de traiter les dents. Une série d'antibiotiques lui est donc prescrite. Le rendez-vous du traitement des dents est pris pour vendredi.

Javelie Lebah Etah,13 ans, vient de consulter. Pour la jeune fille, c'est un contrôle de routine. La consultation chez le dentiste est une tradition dans la famille. « Nous avons uniquement profité de cette campagne pour bénéficier des consultations gratuites », confie Etah. Un comportement qu'encourage le Dr Ngaba. Pour elle les adultes devraient le faire au moins une fois l'an et les enfants tous les six mois. C'est par ailleurs l'une des raisons de ces campagnes organisées en collaboration avec la 20e mission médicale chinoise et l'Hgopy : sensibiliser au mieux les familles afin qu'elles s'habituent aux consultations dentaires. Pour le compte de cette campagne qui a démarré mardi dernier, ils sont près de 200 (hommes, femmes et enfants) à avoir déjà été reçus. Par ailleurs, la campagne gratuite de consultation et de traitement précise qu'au moins, un soin dentaire est réalisé mais le reste est payant. Parmi les soins effectués : les extractions et les dévitalisations.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.