Congo-Kinshasa: Lamuka - Muzito passe le relais, Fayulu a l'occasion d'affermir son leadership

Ce samedi 19 septembre 2020, la plateforme politique Lamuka connaîtra une cérémonie de remise-reprise entre le Président sortant M. Adolphe Muzito et le Président entrant Martin Fayulu.

Cette passation du bâton de commandement au sein de la plateforme sera une occasion pour le nouveau Président de Lamuka de dynamiser les activités de la plateforme politique de l'opposition qui avait connu une certaine léthargie à cause de la pandémie de Covid-19 et le confinement d'Adolphe Muzito et de Martin Fayulu à l'extérieur du pays.

Au-delà de la simple redynamisation des activités de la plateforme, il y a désormais cette occasion qui est offerte à Fayulu de rogner sur les bases de ses pairs de Lamuka en s'affirmant comme le leader incontesté de l'opposition. Ce que les autres leaders lui renient. En effet, JeanPierre Bemba et Moïse Katumbi ont plusieurs fois exprimé leur divergence par rapport aux positions un peu dures adoptées par leur frère allié de l'opposition Martin Fayulu. Pour s'en convaincre, la semaine passée, Martin Fayulu s'est affiché avec Théodore Ngoyi pour annoncer une démarche visant le déferrement du Président de la République devant la justice pour haute trahison à cause de ses ordonnances de nomination des juges à la Cour de cassation. Ce n'était pas l'opinion de Bemba, ni de Katumbi.

En fait, depuis sa désignation comme candidat unique de l'opposition à Genval, Martin Fayulu avait manifesté son intention d'occuper cette position avantageuse pour lui pour le reste de temps. Cette position lui cédée pour les élections de 2018 n'est pas permanente. Loin s'en faut. La Plateforme doit continuer à exister pour qu'une autre désignation d'un candidat unique de l'opposition soit possible. Mais chaque Président d'une partie de Lamuka a derrière la tête l'idée que ce candidat unique de l'opposition à désigner serait lui.

Bemba et Katumbi, lors de leur passage à la présidence de Lamuka avait manifesté une certaine flexibilité par rapport à la Présidence de Félix Antoine Tshisekedi. Ils n'avaient voulu donner une impulsion républicaine aux relations entre l'opposition et le Président de la République demandant de le juger par les actes et non par des aprioris.

Cette position transige avec celle de Martin Fayulu qui avait commencé par réclamer la vérité des urnes et à affirmer qu'une grave crise de légitimité rongeait la situation politique Congolaise. Il fera ses propositions de sortie de crise que ne partagent sûrement pas ses pairs de Lamuka.

La fracture entre ces partenaires de la plateforme va sans doute s'amplifier avec la Présidence de Fayulu dont les initiatives tonitruantes ne manqueront pas d'effaroucher ses pairs. Ses raisons sont simples à comprendre. Contrairement à ses pairs qui aspirent à être désignés candidat unique de l'opposition, quant à lui, il l'a déjà été. En tant que tel, il peut encore le demeurer. Aux autres de le descendre du piédestal où il se trouve déjà.

Martin Fayulu est en train de réussir aussi une chose difficile par ces temps qui courent. Réunir autour de sa personne une base fanatisée prête à se sacrifier pour qu'il devienne Président de la République. Dommage que cela ne soit fait au travers des discours tribalistes et d'exclusion inacceptables pour ceux qui ne sont pas de son fief naturel qui se méfient de la virulence de ses inconditionnels.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.