Congo-Kinshasa: ESU - Thomas Luhaka et l'Imam Moussa Mondo s'accordent pour le redressement de l'ISP/Bondo

Le Ministre de l'Enseignement Supérieur et Universitaire, Thomas Luhaka Losandjola, a reçu dans son cabinet de travail, le mardi 15 septembre, le vice-ministre des Hydrocarbures, l'Imam Moussa Mondo. La demande d'agrément et d'ouverture du deuxième cycle de l'école d'application pédagogique "ISP/Bondo" dans la Province Orientale étaient au menu des échanges entre le numéro un de l'ESU et le vice-ministre des hydrocarbures.

Outre ces deux questions principales, les deux autorités ont également discuté sur quelques difficultés rencontrées à l'ISP/Bondo notamment, le problème relatif à la gestion des personnels administratifs, plus particulièrement sur la question des professeurs avec la liste des unités de remplacement, la liste déclarative actualisée, la liste de correction de grade ainsi que l'obtention des matricules pour les nouvelles unités.

C'est dans une étroite collaboration avec le Directeur général de l'ISP/Bondo, Abbé Samuel Migido, que le traitement de ce dossier s'effectue, a-t-on confié à nos fins limiers.

Il sied de souligner qu'à l'issue de cet échange, le ministre de l'Enseignement Supérieur et Universitaire a accusé réception des correspondances lui adressées et a par la suite promis une suite favorable quant à ce.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.