Togo: Coronavirus - Polémique après la nouvelle prorogation de l'état d'urgence sanitaire

L'état d'urgence sanitaire est prolongé pour la troisième fois depuis le 1er avril. Cette mesure exceptionnelle, qui court désormais jusqu'au 1er mars 2021, inquiète opposants et société civile qui s'interrogent sur la motivation du pouvoir.

Cette nouvelle prorogation de l'état d'urgence sanitaire, la troisième, est annoncée pour six mois, il court désormais jusqu'en mars 2021. Le Premier ministre Komi Sélom Klassou justifie cette décision dans le seul but d'apporter une réponse urgente, coordonnée et d'envergure au Covid-19.

Ce qui fait surgir les inquiétudes et notamment au sein de la société civile, comme Dieudonné Bright Fiaga. Le responsable enquête et investigation à la Ligue des consommateurs ne comprend pas cette prorogation de l'état d'urgence sanitaire : « Actuellement, les activités économiques sont très touchées. Et s'il faut toujours continuer à gouverner par ordonnance, ce sera très difficile pour que les choses puissent aller comme elles devraient se faire dans une République. »

C'est à la fois une surprise et une inquiétude pour Nathaniel Olympio du Parti des Togolais : « Dans le cadre des mesure-riposte, le couvre-feu qui avait été instauré, les patrouilles mises en œuvre pour le respect de ce couvre-feu ont conduit à mort d'hommes du fait de leur comportement agressif. Donc, nous sommes légitimement inquiets de savoir ce que le pouvoir autoritaire du Togo fera de ces mesures exceptionnelles. »

Plusieurs mois après la présidentielle du 22 février alors qu'il y a de moins en moins de Conseil des ministres, une nouvelle équipe gouvernementale est-elle envisageable ? « Le Covid-19 est une raison, consent un officiel au palais de la présidence, mais pas nécessairement un lien de cause à effet. »

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.