Burkina Faso: Fonds minier de développement local - La commune de Houndé se frotte les mains

16 Septembre 2020

La caravane de presse organisée par le ministère des Mines et des Carrières, du 10 au 16 septembre 2020, a visité Houndé golg corporation, le 15 septembre. Cette visite s'inscrit dans le cadre du mois de la redevabilité dans le secteur minier.

Houndé gold corporation, filiale de Endeavour mining, entrée en production en 2017 a produit environ 6 tonnes d'or en 2019. Avec 1101 employés, la mine a fait de la santé-sécurité, sa priorité, foi du directeur-santé, sécurité et environnement, Alli Konseiga.

Sur le plan environnemental, a-t-il expliqué aux journalistes, lors d'une caravane de presse organisée par le ministère des Mines et des Carrières, le mardi 15 septembre 2020, Houndé gold corporation ambitionne d'être une mine éco-citoyenne.

A cet effet, a laissé entendre M. Konseiga, elle a bitumé 15 km de pistes sur le site pour atténuer la poussière. Il a débuté les activités de réhabilitation, en plantant 26 000 arbres contre 33 000 abattus. «

Notre compte de réhabilitation a été déjà approvisionné à hauteur de 3 milliards F CFA et nous avons payé la Taxe de prélèvement eau pour 757 millions F CFA », a-t-il dit.

Le directeur des relations avec les communautés, Nestor Boulou, a ajouté que la mine développe une politique d'intégration culturelle des expatriés,

un mécanisme de communication des communautés, une politique de recrutement des travailleurs locaux, d'achats des produits locaux et de gestion des plaintes.

« Un site de réinstallation des personnes affectées par le projet est en train d'être entièrement construit par huit entreprises locales et 500 plats au moins sont quotidiennement servis par les restauratrices de Houndé.

De même, le transport du personnel est assuré par une compagnie locale », a soutenu M. Boulou. En terme de contribution au Fonds minier de développement local, a-t-il poursuivi, Houndé gold corporation a respectivement versé entre 2017 et 2019, les sommes de 215,8 millions F CFA, 1,453 milliard et 489,789 millions F CFA.

Sur le site, les caravaniers ont pu visiter la fosse principale de production de l'or de la mine, l'usine de traitement et le bassin à rejet des eaux industrielles.

Un CSPS et des écoles

La Secrétaire générale (SG) du ministère des Mines et des Carrières, Sétou Compaoré, s'est dit fière du Groupe Endeavour mining.

« Il a fait de grands investissements dans la recherche et acquis les mines de SEMAFO en difficultés, employant au total de plus de 3 000 personnes dont 96% de Burkinabè », a précisé Mme Compaoré.

Le site de Yinavou, devant accueillir les Personnes affectées par le projet (PAP) minier de Kari Pompe, a également été visité par les hommes de médias.

Des explications du directeur adjoint des relations avec les communautés, Touwindé Ouédraogo, 144 parcelles d'au moins 400 m² chacune ont été dégagées au profit d'environ 1000 personnes qui y seront installées. 460 infrastructures dont des maisons de types F1 et F2 (avec cuisine) clôturées, une mini Adduction d'eau potable simplifiée (AEPS), une aire de jeu et un terrain de sport.

« Les innovations majeures sont l'installation électrique et un système de drainage des eaux de pluies», a-t-il noté.

Au compte du Fonds minier de développement local (FMDL), la commune de Houndé a bénéficié d'une première tranche de 189 millions F CFA, d'une seconde tranche de 749 millions F CFA et aura une tranche à venir de 1 milliard 200 millions F CFA.

La caravane a conduit les journalistes sur les sites de quelques infrastructures réalisées grâce à ce fonds.

Il s'agit d'un Centre de santé et de promotion sociale (CSPS), construit à 130 millions F CFA dans la ville de Houndé et de 3 classes chacune, au profit des écoles «A » et « C » du village de Bouéré pour un montant total de 46 millions F.

A entendre le maire de la ville, Dissan Boureima Gnoumou, les travaux de ces infrastructures ont été confiés à des entreprises locales. Le séjour houndelais s'est achevé par la visite d'une AEPS construite à près de 300 millions F CFA issus du FMDL.

Ainsi, a expliqué le maire Gnoumou, trois forages ont été connectés au réseau de l'ONEA, pour porter le débit de 33 m3 à 77 m3/heure afin d'atténuer les difficultés d'accès à l'eau de la ville.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.