Tchad: Un officier condamné s'évade du palais de justice de Ndjamena

Soldats tchadiens devant le tribunal de Ndjamena (photo d'illustration).

C'est un incident peu ordinaire qui a eu lieu, ce jeudi matin, au palais de justice de Ndjamena. Un officier condamné à cinq ans d'emprisonnement a été arraché aux gendarmes qui le gardaient par des membres de sa famille. Ils ont ensuite réussi à quitter le palais de justice.

L'homme est un colonel de l'armée placé en détention depuis le mois d'août, poursuivi après une bagarre qui avait provoqué des troubles dans un marché de la capitale. Ce jeudi, à l'annonce du verdict qui le condamne à cinq ans de prison ferme, l'officier s'emporte contre le magistrat et parvient à quitter le box des accusés pour rejoindre sa famille qui l'embarque dans un véhicule. La voiture quitte le palais de justice sous les youyous des femmes venues soutenir l'officier sous le regard ébahi de l'assistance.

Dans la foulée, le bâtonnier de l'ordre des avocats demande à ses confrères d'interrompre le travail. Le syndicat des magistrats convoque une assemblée générale pour vendredi.

Un précédent en août dernier

Le président de la Ligue tchadienne des droits de l'homme, Me Loalngar Maxvelt, le premier à réagir, exige que le fugitif soit retrouvé au plus vite et que les complices de son évasion soient traduits en justice. « Le gouvernement doit nous donner la preuve que la justice ne fonctionne pas à deux vitesses », ajoute-t-il.

Surtout que le même prévenu a été rattrapé pour tentative d'évasion. Le 9 août dernier, alors qu'il était en détention préventive, l'officier a réussi à monter dans un avion pour l'Égypte et il a fallu la prompte réaction du procureur pour que l'avion soit rappelé.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.