Cote d'Ivoire: Protection de la couche d'ozone - Le gouvernement déterminé à lutter contre les substances nuisibles

17 Septembre 2020

La Journée mondiale de la protection de la couche d'ozone a été célébrée au centre de perfectionnement des métiers de mécanique et d'électricité (Cpmme) de Koumassi.

La Journée internationale pour la protection de la couche d'ozone célébrée chaque année par la communauté internationale a officiellement été commémorée en Côte d'Ivoire, sous la tutelle du ministère de l'Environnement et du Développement durable, le 16 septembre au Centre de perfectionnement des métiers de mécanique et d'électricité (Cpmme) de Koumassi.

Le thème choisi est : « l'Ozone pour la vie ». L'objectif visé : sensibiliser et informer les populations sur les trafics illicites de substances nuisibles.

A cette occasion, Aboua Moïse, chef de cabinet, représentant, le ministre de l'Environnement et du Développement Durable, Pr Séka Séka Joseph, a souligné que l'un des plus grands défis posés à l'humanité est l'appauvrissement de la couche d'ozone qui protège la vie sur la terre des rayons ultraviolets nocifs émis par le soleil. « Si cette couche venait à disparaître, les rayons ultraviolets du soleil stériliseraient la surface de la terre anéantissant toute vie présente et future », a-t-il indiqué.

Poursuivant, il fait savoir que grâce à la convention de Vienne pour la protection de la couche d'ozone adoptée par l'Organisation des nations unies (Onu) pour l'environnement et le protocole de Montréal visant à chercher des solutions adaptée et efficace contre des substances nuisibles, la couches d'ozone est en voie de guérison.

L'émissaire du Pr Joseph Séka Séka a fait remarquer que pour son engagement dans la protection de la Couche d'ozone, la Côte d'Ivoire a reçu deux distinctions en 2012 et 2013 de l'Onu-Environnement. Des substances, selon lui, telles que les chlorofluorocarbures ou fréons, utilisés dans la production de froid, la fabrication des aérosols et la mousse ont été éliminées en 2010 grâce au travail du ministère de l'environnement.

Quant au Pr N'Guessan N'Cho, Coordonnateur national du Projet Ozone, il a lu le discours du Secrétaire général de l'Onu, Antonio Guterres, à l'occasion de la célébration de cette journée. « La couche d'ozone est envoie de cicatrisation et de préservation de la vie humaine », a-t-il laissé entendre. Une note d'espoir appréciée par Sangaré Yacouba, représentant du maire de Koumassi, qui aspire à une ville intelligente et verte.

Etaient présents à cette cérémonie officielle d'ouverture, les représentants du ministère de l'Education nationale, de l'Onudi... et des populations ivoiriennes.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.