Congo-Brazzaville/Gambie: Journée FIFA - Le Congo pourrait affronter la Gambie au Portugal

A l'image d'autres sélections africaines, les Diables rouges comptent eux -aussi profiter de la fenêtre du mois d'octobre qui arrive à grand pas pour mieux préparer les prochaines journées des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations (CAN).

La fenêtre internationale du 5 au 13 octobre réservée à l'Afrique par la Fédération internationale de football association (Fifa), permettra sans nul doute aux sélections nationales, restées longtemps au chômage à cause de la pandémie de Covid-19, de mieux affûter leurs armes avant d'entamer la poursuite des éliminatoires de la CAN. Plusieurs sélections africaines vont mettre à profit les dates Fifa pour relancer la machine et préparer les futures échéances. Mais à trois semaines des dates indiquées, la Fécofoot n'a pas encore officialisé le programme des Diables rouges.

Elle n'a non plus l'intention de rester les bras croisés puis qu'elle continue à se plier en quatre pour trouver à Valdo Candido et ses poulains un sparring- partner. Dans le programme qui reste encore à confirmer, les Diables rouges pourraient en découdre le 9 octobre avec la Gambie. Cette sélection, rappelons-le, est leader du groupe D avec quatre points devant le Gabon (4 points aussi), la République démocratique du Congo (RDC) et l'Angola respectivement troisième avec 2 points et dernier avec aucun point. Ce match qui constitue un véritable test pour les Diables rouges pourrait se jouer au Portugal.

Les dirigeants de la Fécofoot, a-ton appris, sont en pleine négociation avec la fédération sœur de la Gambie en vue de trouver un accord. Le regroupement des Diables rouges se fera uniquement avec les joueurs de la diaspora d'autant plus qu'au niveau local, les compétitions ont été arrêtées depuis six mois dans le but de briser la chaîne de contamination du coronavirus.

Mais, quoi qu'il arrive, ce match s'il est confirmé, servira de test avant la double confrontation face à l'ex-Swaziland, et va à coup sûr renforcer la cohésion des joueurs puis entretenir la flamme que les Diables rouges avaient allumé le 17 novembre lors de leur dernier match officiel. Le Congo l'avait emporté 3-0 devant la Guinée Bissau devenant ainsi deuxième de son groupe à égalité de points (trois) avec les Bissau-guinéens, derrière le Sénégal (six points).

Privés des phases finales des CAN 2017 et 2019, les Congolais ont un grand challenge au mois de novembre. Ils recevront le 9 novembre à Brazzaville eSwatini avant de livrer une deuxième rencontre avec la même sélection le 17 novembre sur le terrain de l'adversaire. Les deux rencontres comptant respectivement dans le cadre des troisième et quatrième journées des éliminatoires de la CAN décalée en 2022 au Cameroun. Deux victoires face à cette équipe supposée la plus faible du groupe en raison de son palmarès, renforceront les chances de qualification des Diables rouges pour la CAN 2022. Seules les journées Fifa permettent aux sélections de se tester, de s'améliorer et de gagner des points en vue du prochain classement Fifa. Dans le dernier classement publié le 17 septembre, le Congo se pointe à la 90e place mondiale après avoir perdu une place et 20e sélection africaine. La préparation et des points à gagner, telles sont les raisons qui poussent la plupart des sélections africaines à ne pas laisser passer cette énorme occasion.

Les Léopards de La RDC affronte les Lions de l'Atlas du Maroc, le 13 octobre. Les mêmes Marocains joueront le 9 octobre face au Sénégal. Logés dans le même groupe que le Congo, les Lions de la Teranga vont en découdre avec la Mauritanie le 13 octobre. Le Cameroun, pays organisateur de la CAN a quant à lui prévu un match le 9 octobre contre le Japon. La Zambie va en découdre avec les Emirats Arabes Unis le 7 octobre. La Gambie croisera aussi la Guinée le 13 octobre. La Tunisie affrontera le Soudan le 9 octobre...

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.