Sénégal: JOJ 2026 - Le CNOSS et l'AFD signent un accord de financement

Dakar — Le Comité national olympique et sportif sénégalais (CNOSS) et l'Agence française de développement (AFD) ont signé, jeudi, à Paris, un accord de financement dans le cadre de la préparation des Jeux olympiques de la jeunesse (JOJ) prévus en 2026 au Sénégal, indique un communiqué reçu à l'APS.

"Cette convention de financement de 1,2 million d'euros (787,1 millions de francs CFA) s'inscrit dans le prolongement d'une première convention de collaboration signée entre l'AFD et le CNOSS en 2019 en vue de la réhabilitation d'infrastructures sportives dakaroises (le stade Iba-Mar-Diop, la piscine olympique du Tour de l'œuf et la caserne Samba-Diéry-Diallo)", ajoute le texte.

Outre les aspects de structuration du mouvement sportif sénégalais, des sportifs olympiques seront mobilisés pour sensibiliser des écoliers à la pratique des disciplines olympiques au Sénégal, selon la même source.

L'accord signé permettra également de dérouler un plan d'éducation par le sport, au profit des établissements scolaires, des associations et clubs sportifs du Grand-Dakar identifiés par le CNOSS, indique le communiqué.

Selon le texte, l'accord a été signé par le président du CNOSS, Mamadou Diagna Ndiaye, et le directeur de l'AFD, Rémy Rioux.

M. Ndiaye estime que les JOJ sont une belle opportunité pour le mouvement olympique national de mettre en œuvre "une politique d'héritage et de diffusion de la pratique sportive au bénéfice de tous les Sénégalais".

Le CNOSS sera soutenu dans l'organisation des JOJ, dont il est la cheville ouvrière, par l'Institut national du sport, de l'expertise et de la performance de Paris (INSEP).

Selon son directeur, Ghani Yalouz, l'INSEP "mobilisera son expertise afin d'assurer pleinement la réussite de ce projet au bénéfice à la fois des athlètes de haut niveau, des jeunes sportifs d'élite en formation, et plus généralement de la jeunesse sénégalaise dans son ensemble".

L'INSEP, "acteur de référence de l'écosystème sportif français et international, accueille la plupart des fédérations olympiques et paralympiques, 18 fédérations résidentes, et accompagne ainsi 800 athlètes et 150 entraîneurs".

"L'institut constitue un lieu unique d'entraînement et de vie, mais aussi de recherche et d'études sur le sport, où les ressources sont mobilisées pour développer avec chaque sportif un parcours sur mesure", ajoute la fiche de présentation de la structure de formation.

Elle a accueilli plusieurs champions sénégalais, dont l'athlète El Hadj Amadou Dia Ba et les lutteurs Moustapha Guèye et Balla Gaye 2.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.