Sénégal: Le guide religieux Cheikh Abdoulaye Wilane inhumé à Kaffrine

Kaffrine — Cheikh Abdoulaye Wilane, un des guides de la communauté tidjane du Sénégal, décédé mercredi à l'âge de 76 ans, a été inhumé jeudi vers 18 heures, dans la mosquée de Médina Baye, un quartier de la commune de Kaffrine (centre), a constaté l'APS.

La prière mortuaire a été dirigée par l'imam de la mosquée d'un autre quartier du même nom (Médina Baye), situé dans la commune de Kaolack (centre), Cheikh Tidiane Cissé.

Cheikh Mouhamadou Mahi Ibrahima Niass, khalife de Médina Baye, le fief à Kaolack des fidèles du guide tidjane Cheikh Ibrahim Niass (1900-1975), a pris part à l'inhumation.

Les autorités administratives de la région de Kaffrine et de nombreux disciples tidjanes et d'autres confréries religieuses étaient présents à la prière mortuaire et à l'inhumation du guide religieux.

"Cheikh Abdoulaye Wilane est un fin connaisseur de l'islam. C'était un grand érudit, un homme d'une grande générosité, connu pour son ouverture d'esprit. La communauté musulmane et le Sénégal ont perdu un homme de valeur", a témoigné le khalife de Médina Baye.

Cheikh Abdoulaye Wilane a fondé un quartier qu'il a baptisé Médina Baye, dans la commune de Kaffrine, en 1977.

Il a beaucoup contribué à l'enseignement de l'islam à Kaffrine et dans les villages alentour.

Selon son entourage, il a fondé plus 600 écoles coraniques au Sénégal, en Gambie, en Guinée et en Guinée-Bissau.

"Cheikh Abdoulaye Wilane était un homme multidimensionnel. Il a passé tout son temps à enseigner le saint Coran et l'islam. Il a toujours aidé les gens. La paix et l'entraide constituaient son credo", a témoigné Moudirou Malick Wilane, un jeune frère du défunt.

"Aujourd'hui, plus de 1.000 ressortissants de la Guinée vivent au quartier Médina Baye de Kaffrine, pour y apprendre le Coran, grâce à lui. Nous avons perdu un grand homme", a-t-il ajouté.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.