Sénégal: Pour avoir volé une chaîne en or et 300 000 FCfa, M. Ndiaye prend 5 ans ferme

17 Septembre 2020

Le voleur de F. Nd. Ndiaye a payé cher, hier, pour son délit. Le juge des flagrants délits du tribunal de grande instance de Pikine-Guédiawaye a condamné M. Ndiaye à 5 ans ferme.

Vol avec violences et détention illégale d'arme blanche sont les charges qui ont été retenues contre le sieur M. Ndiaye, au préjudice de la dame F. Nd. Ndiaye. Attrait, hier, à la barre par le juge des flagrants délits du tribunal de Grande instance de Pikine-Guédiawaye, M. Ndiaye a été condamné à cinq ans ferme. Les faits se sont déroulés le 10 septembre 2020.

En allant au travail, la plaignante a été interpellée par le sieur Ndiaye qui faisait semblant de faire du sport. Séance tenante, il demande à la dame F. Nd. Ndiaye de lui céder son sac contenant 300.000 FCfa et une chaîne en or. Face au refus de cette dernière, il la menace avec une machette.

L'arme a été mise sous scellé par la police où le prévenu a été entendu. Jugé hier, à l'absence de la plaignante et de son conseil, le prévenu a réfuté tous les chefs d'inculpation portés contre lui. «Je suis un père de famille marié à deux épouses.

Chaque jour, je m'entraîne sur les places publiques. J'ai été surpris lorsque des éléments de la police ont fait irruption chez moi m'accusant d'avoir volé un sac contenant une chaîne en or en sus d'une somme de 300.000 FCfa d'une dame que je ne connais même pas», a déclaré le prévenu.

Considérant que les faits de vol sont largement établis, le Procureur de la République a requis une peine ferme de 5 ans. La défense, assurée par Me Pape Mor Niang, a plaidé la clémence arguant que le prévenu n'a jamais eu un passé carcéral.

«C'est un honnête citoyen qui s'occupe bien de sa petite famille. Comme tout être humain, il peut agir sur influence, raison pour laquelle je sollicite une application bienveillante de la loi», a plaidé l'avocat.

Le tribunal a suivi le réquisitoire du parquet en condamnant le sieur M. Ndiaye à 5 ans ferme et a réservé les intérêts de la plaignante.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.