Rwanda: L'artiste rwandais Kizito Mihigo reçoit à titre posthume le prix Vaclav Havel

L'artiste rwandais Kizito Mihigo le 4 avril 2019 à son domicile de Kigali.

Le chanteur rwandais Kizito Mihigo est l'un des trois lauréats cette année du prix Vaclav Havel. Ce prix récompense chaque année des artistes qui s'opposent avec leurs œuvres à la dictature.

Selon le communiqué de la Human Rights Foundation, il est d'abord récompensé pour les travaux de sa fondation pour la réconciliation, la fondation Kizito Mihigo pour la paix. Kizito Mihigo était lui-même rescapé et avait travaillé notamment dans les écoles, mais aussi dans les prisons, auprès de ceux qui étaient condamnés pour un génocide dont il était une victime.

« Un énorme courage »

Mais s'il a reçu ce prix, c'est aussi à cause de sa chanson controversée, Igisobanuro cy'urupfu (L'explication de la mort en français). C'est le sens même du prix Vaclav Havel. Selon le communiqué, Kizito Mihigo a fait preuve « d'un énorme courage » en 2014 en diffusant cette chanson dans laquelle il appelait à la compassion pour toutes les victimes, y compris celles des massacres du Front Patriotique Rwandais du président Paul Kagame. « Le régime a rapidement banni cette chanson qui contredit l'histoire officielle », rappelle la Human Rights Foundation.

Juste après, Kizito Mihigo avait été arrêté et condamné à 10 ans de prison pour « complot contre le gouvernement ». Il avait été libéré au bout de quatre ans. Sa fondation n'a jamais pu reprendre ses activités. Kizito Mihigo est mort dans des conditions suspectes en prison le 17 février 2020 après avoir cherché à fuir le pays. Kigali a toujours affirmé qu'il s'était suicidé.

Il a reçu ce prix posthume en même temps que l'artiste chinois Baciucao et l'humoriste satirique saoudien Omar Abdulaziz.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.