Cote d'Ivoire: Guillaume Soro menace la présidentielle ivoirienne

Guillaume Soro
17 Septembre 2020

L'ex-chef rebelle et ancien Premier ministre, Guillaume Soro, dénonce le rejet de sa candidature à la présidentielle d'octobre prochain en Côte d'Ivoire

Face à la presse ce jeudi, à Paris, Guillaume Soro, ancien chef rebelle et ancien Premier ministre ivoirien a réagi à l'invalidation de sa candidature par le Conseil constitutionnel. "Ma candidature est ferme, irréductible et irrévocable. Ma force c'est le droit. Le droit est avec moi. Pour moi, si on avait un président du Conseil constitutionnel qui ne transpirait pas comme j'ai vu Koné, il prendrait la décision pour dire que, vu la Cour africaine des droits de l'homme etc... et puis c'est terminé", a notamment déclaré Guillaume Soro.

Réaction du pouvoir

Après cette sortie de Guillaume Soro, sur l'invalidation de sa candidature, Joël N'Guessan, ancien ministre et membre du Conseil politique du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), le parti au pouvoir, insiste sur le respect des institutions du pays. " On ne reste pas à Paris pour faire des déclarations et appeler l'opposition à des actes d'insurrection. 2020 ce n'est pas 2002 où les Ivoiriens ont été surpris. Mais cette fois-ci les Ivoiriens ne vont pas se laisser surprendre par des aventuriers de quelque nature que ce soit. Toutes ces déclarations qui fusent ne sont que des gesticulations politiques", dit Joël N'Guessan.

Union de l'opposition

Pour Jean-Yves Esso Essis, cadre du PDCI, le Parti démocratique de Côte d'Ivoire, du candidat Henri Konan Bédié, Guillaume Soro ne fait que revendiquer ce qui lui revient de droit. "Il est tout à fait dans son rôle. Il estime être éligible pour cette élection. Il est appuyé par la Cour africaine des droits de l'homme. Il s'exprime ainsi en précisant à tous les Ivoiriens qu'il est toujours dans la course."

Pour Gildas Karimou, membre d'Alternance citoyenne ivoirienne, une organisation de la société civile proche de l'opposition et dont la présidente, Pulchérie Gbalet est en prison, Guillaume Soro est en phase avec une partie de la population ivoirienne qui dénonce dit-il, la candidature d'Alassane Ouattara ." Monsieur Soro est dans une logique qui est celle de la majorité des membres de l'opposition significative dans ce pays. Aller à ces élections, serait alors accompagner monsieur Ouattara et valider sa forfaiture et valider son intention de vouloir s'éterniser au pouvoir", estime Gildas Karimou.

Cette sortie de Guillaume Soro vient renforcer l'opposition ivoirienne qui, depuis la déclaration de candidature du président sortant, peine à trouver une stratégie commune.

Guillaume Soro a aussi appelé à l'union de l'opposition pour réclamer des élections justes et transparentes.

La candidature de Guillaume Soro a été jugée irrecevable en raison d'une condamnation par la justice ivoirienne à 20 ans de prison pour recel de "détournement de deniers publics".

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.