Cote d'Ivoire: Présidentielle 2020 - L'Ujpd sensibilise sur la contribution des journalistes à des élections apaisées

L'Union des journalistes professionnels pour la promotion de la paix et du développement (Ujpd) a initié une conférence sur le thème : "Contribution des médias pour la paix et le développement en période électorale", le mardi 15 septembre 2020, à la maison de la presse, Abidjan-Plateau.

Dans sa communication sur le thème, la conférencière Dr. Diénéba Doumbia, Directrice du département de la recherche de la paix de la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, a précisé le rôle qui doit être celui des hommes de média.

Et ce, en période électorale : «En période électorale, les journalistes doivent renoncer à toute contribution négative qui consisterait à tenir des propos de haine, d'incitation à la violence ou mettre l'accent sur les dangers de faire des compromis, communiquer la légitimité de ceux qui s'opposent au consensus, renforcer des stéréotypes négatifs sur l'ennemi.

Céder à la corruption, au tribalisme, à l'injustice et à la division de tout genre, exposer les jeunes à la propagande, aux actes hostiles, insultes, aux messages agressifs et haineux, et s'embarquer dans les querelles et bagarres politiques.», a-t-elle indiqué.

Selon elle, le journaliste doit se départir de ces contre valeurs pour s'ériger en apôtre de paix : «Le journalisme de paix met en exergue les facteurs favorisant la paix, la réconciliation et la nécessité d'aller à des élections apaisées.

En ce sens, le journaliste de paix mène des actions concrètes telles que montrer aux populations les limites à ne pas dépasser pour ne pas tomber dans un comportement diffamatoire ou discriminatoire. Inculquer aux jeunes la culture démocratique, valoriser auprès des populations les bénéfices qu'apporte la paix, communiquer la légitimité des groupes qui travaillent en faveur de la paix, aider à transformer l'image de l'ennemi, promouvoir la courtoisie, la tolérance, la fraternité et la solidarité, empêcher l'émergence des rumeurs incendiaires et les dégonfler lorsqu'elles font surface.»

Avant elle, le président de l'Ujpd, Zoumana Fofana est revenu sur l'objectif visé par l'organisation de cette conférence : «À travers la conférence de ce jour, l'Ujpd entend sensibiliser les professionnels des médias afin que ceux-ci exercent leur métier en toute responsabilité par l'application scrupuleuse du code de la déontologie qui régit la profession.

Une manière pour eux de contribuer à la création d'un climat de paix pour des élections libres, transparentes et apaisées.

Nous ne voulons plus que le journaliste soit l'élite décrédibilisée. L'objectif principal est d'amener les journalistes à être plus responsables dans le traitement de l'information dans le strict respect de l'éthique et de la déontologie.»

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.