Angola: Covid-19 réduit l'activité pétrolière

Luanda — La réduction de l'activité de forage, dont les pertes financières restent à quantifier, est l'une des conséquences de l'impact de la Covid-19 sur le secteur pétrolier en Angola.

Le fait a été annoncé ce mercredi, à Luanda, par le porte-parole de l'Association des sociétés d'exploration et de production d'Angola (ACEPA), André Kostelnik, à l'issu d'une audience avec le président de la République, João Lourenço.

Le directeur général d'Exxon Mobil en Angola a souligné que la situation avait empêché d'autres opportunités d'investissement, rappelant qu'à l'heure actuelle, l'impact de la pandémie sur l'industrie du pétrole ne peut pas encore être quantifié.

Selon André Kostelnik, l'avenir de l'industrie pétrolière en Angola ne sera pas différent de la situation mondiale dans ce segment et la reprise de son exploitation se fera au fur et à mesure que l'économie croîtra au niveau mondial.

" Nous avons pris l'engagement de continuer à travailler ensemble, comme par le passé, afin de trouver des solutions et, par conséquent, apporter plus d'investissements à l'Angola, à l'avenir", a déclaré le directeur.

La réunion du Président João Lourenço avec des représentants des compagnies pétrolières opérant en Angola a également abordé les défis émergents que la pandémie de Covid-19 impose à la population.

L'audience a été suivie par le ministère des Ressources minérales, du Pétrole et du Gaz, Diamantino Azevedo, et le Président du Conseil d'administration de Sonangol.

L'Association des compagnies d'exploration et de production d'Angola (ACEPA) comprend Total, Chevron, Esso, ENI, BP, Exxon Mobil et Somoil.

Production de pétrole en Angola

En août dernier, l'Angola a enregistré une production de 1,2 million de barils de pétrole par jour, 24 000 de plus qu'en juillet, selon le rapport mensuel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

En conséquence, le pays a maintenu sa position de deuxième producteur en Afrique dans le sud du Sahara, derrière le Nigéria, avec plus de 1,4 million de barils / jour.

Le secteur pétrolier représente plus de la moitié des exportations totales de l'Angola et environ 80% des recettes fiscales.

Total, Chevron, Cobalt, ENI, Exxon Mobil, Petrobras et Tullow figurent parmi les compagnies qui opèrent dans le secteur pétrolier en Angola.

L'Agence nationale du pétrole, du gaz et des biocarburants (ANPG) est le concessionnaire national, avec des missions spécifiques de réglementer, de superviser et de promouvoir l'exécution des activités pétrolières dans le domaine des opérations et des contrats.

Actuellement, il existe plus de 10 blocs d'exploration pétrolière en Angola.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.