Togo: Juste équilibre entre liberté et sécurité publique

17 Septembre 2020

Dans l'ensemble, les forces de l'ordre font le job et leur action est appréciée de la population.

Mais il y a parfois des bavures.

La commission nationale des droits de l'homme a décidé due former les fonctionnaires de police et les gendarmes aux bonnes règles.

'Le Togo s'est engagé à bâtir un Etat de droit dans lequel les libertés publiques et la dignité de la personne humaine doivent être garanties et protégées par les textes" a déclaré jeudi Nakpa Polo, la présidente de la CNDH.

Il faut trouver le juste équilibre entre liberté et sécurité

Pour Mme Polo, les forces de l'ordre doivent être mues par une exigence de proportionnalité. Elles doivent agir avec le souci constant de ne pas créer un désordre plus grave que celui pour lequel elles interviennent.

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.