Cameroun: Production de l'huile de palme - Une palmeraie moderne créée à Campo

Dans sa phase productive, cette exploitation officiellement mise en route il y a quelques jours va générer 180 000 tonnes d'huile de palme et 18 000 tonnes d'huile de palmiste par an.

A ce jour, le pays importe environ 200 000 tonnes de ce produit par an pour combler la demande nationale, face à une production locale pas suffisante. Pour résoudre ce problème, un groupe de jeunes Camerounais vient de lancer un projet baptisé « Camvert ». L'objectif est de créer une palmeraie industrielle. Et depuis quelques jours, la pensée est devenue réalité à Campo, localité de la région du Sud, département de l'Océan. Les premiers plants de la palmeraie industrielle de Camvert ont donc été mis en terre au cours d'une cérémonie solennelle à laquelle ont pris part les autorités administratives, traditionnelles et les populations de Campo.

Cette plantation industrielle aura une superficie de 50 000 hectares. Mais pour un départ, il est question de planter 236 000 palmiers sur 1500 hectares. En 2021, la palmeraie sera sur 5000 hectares et à partir de la troisième année, elle passera à 10 000 hectares, ont indiqué les promoteurs. Avec ses trois unités de transformation, cette exploitation ambitionne de produire 180 000 tonnes d'huile de palme et 18 000 tonnes d'huile de palmiste par an. Pour ce qui est des emplois, le projet envisage la création de 8000 emplois directs et environ 15 000 emplois indirects.

L'huile de palme est, depuis quelques années, la première source de corps gras végétal sur le marché mondial. Le directeur général de Camvert, Mahmoud Mourtada a rappelé à la foule venue témoigner du lancement du projet que cette palmeraie industrielle qui va s'étendre jusqu'à Niété doit jouer son rôle dans le développement économique décentralisé.

Les 236 000 plants qui sont en train d'être mis en terre depuis le 12 septembre 2020 sont des palmiers de type tenera. Ils donneront les premiers fruits en 2022. Pour les populations de Campo, le projet est à louer. «Cette palmeraie industrielle qui bénéficie de l'accompagnement du gouvernement, est un projet camerounais pour répondre aux besoins des camerounais que nous sommes. Je dirai que la manne est tombée du ciel pour nous, jeunes de Campo», a déclaré Maurice Yom Edjanga, riverain.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.