Madagascar: Ambilobe-Vohémar (RN5A) - Les travaux avancent

La réhabilitation de la route reliant Ambilobe à Vohémar est en cours. Sauf contretemps, le chantier sera terminé l'année prochaine.

RENDEZ-VOUS l'année prochaine pour l'inauguration. C'est ce qui ressort de la visite du président de la République, Andry Rajoelina hier, sur le chantier de réhabilitation de la Route nationale numéro 5A (RN5A), reliant Ambilobe à Vohémar.

Selon les prévisions de l'entreprise « China road and bridge corporation » (CRBC), en charge des travaux, la route de 151 kilomètres devrait être entièrement terminée à la fin de l'année 2021. Durant sa visite sur le site, toutefois, le chef de l'Etat a émis le souhait que « dans la mesure du possible, la route soit terminée avant la fête nationale, c'est-à-dire le 26 juin ». Rappelant que la société chinoise a bâti une autoroute au Sénégal, en un temps record, le locataire d'Iavoloha a donc, demandé au responsable du chantier « de faire le maximum ».

En réponse au Président, les responsables de l'entreprise en charge de la réhabilitation de la RN5A ont déclaré, « nous allons déployer les efforts nécessaires pour boucler ce chantier le plus tôt possible, tout en maintenant la qualité du travail ». Entre les prévisions de la société CRBC et le souhait étatique, il n'y a donc, pas d'échéance précise pour la réception des travaux. La seule certitude est que ce sera pour l'année prochaine.

Appel d'offres pour la RN6

Pour l'heure, la société chinoise s'attèle au terrassement des 151 kilomètres. Le but est de le terminer avant la fin de cette année. En d'autres termes, avant que la saison cyclonique ne vienne jouer les trouble-fête. La route reliant le district d'Ambilobe à celui de Vohémar sera, ensuite, revêtue de goudron.

A entendre les explications d'hier, la circulation pourra reprendre de façon normale dès le terrassement terminé. « Le cauchemar des usagers de cette route sera bientôt terminé », assure Andry Rajoelina. Il souligne, en effet, que durant plusieurs années maintenant, il faut une journée, en période sèche, pour boucler les 151 kilomètres de la RN5A. Durant la saison des pluies, il faut prévoir entre trois et quatre jours.

Une des artères stratégiques faisant la liaison entre la région SAVA et DIANA, la RN5A est très fréquentée. Elle figure, cependant, dans la liste des gros points noirs des routes nationales de la partie Nord du pays. « Vous verrez, nous pourrons boucler le trajet entre Ambilobe et Vohémar en deux heures, lorsque les travaux seront terminés », affirme le président de la République, dans un discours adressé aux habitants de Vohémar.

Le principal challenge de la société chinoise en charge du chantier est ainsi, de terminer les travaux à temps. Surtout que le souhait présidentiel implique de raccourcir les prévisions de départ. Le fait que l'entreprise ait poursuivi le travail malgré la pandémie du coronavirus devrait lui permettre de tenir le pari.

Comme l'indique, toutefois, Hajo Andrianainarivelo, ministre de l'Aménagement du territoire et des travaux publics, la crise sanitaire a tout de même eu un impact sur le chantier de la RN5A. Les travaux auraient connu un ralentissement, étant donné que la plupart des cadres et techniciens chinois ont été bloqués en Chine. Le contrat est cependant clair. La réhabilitation de la route reliant Ambilobe à Vohémar doit être terminée l'année prochaine. De préférence avant la fête nationale.

« C'est un engagement que j'ai pris. Nous avançons. Et les travaux démontrent que nous agissons. Que ce nous disons, nous le concrétisons », soutient le président Rajoelina. Sur sa lancée, il annonce la mise en route d'un autre « Velirano ». Il s'agit de la réhabilitation de la RN6 reliant Ambanja à Antsiranana. « Les travaux démarreront cette année même. L'appel d'offre pour les entreprises intéressées sera lancé la semaine prochaine », déclare-t-il.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.