Madagascar: Redonner à Tana son lustre d'antan

« Antananarivo madio no tanjona ka tadidio ». Ce slogan avait été lancé par les prédécesseurs de Naina Andriantsitohaina à la mairie d'Antananarivo. Cela fait partie de la panoplie des promesses creuses faites pour amadouer les électeurs de la capitale. Mais cette fois-ci, la nouvelle équipe à la tête de la CUA a retenu la leçon et elle a décidé de réaliser ce qu'elle avait annoncé lors de la campagne électorale.

Le programme présenté était ambitieux, mais sa réalisation va prendre du temps. C'est par l'élaboration de ce code municipal d'hygiène que commence la remise en ordre de cette capitale laissée à l'anarchie et au laisser-aller. Ce code municipal d'hygiène fixe des règles qui sont nécessaires à un véritable redressement.

Redonner à Tana son lustre d'antan

« C'est un rêve que nous poursuivons ; mettre fin à l'anarchie. Faire de la capitale une ville propre, lumineuse, sécurisée, moderne et digne », cette phrase résume l'ambition que le nouveau maire place au cœur de son projet. Il a affirmé vouloir redonner à Antananarivo son lustre d'antan. Mais pour ce faire, le travail à abattre est gigantesque. C'est toute une synergie qui doit être mise en place.

Les Tananariviens doivent être mis à contribution. Il faut rétablir une certaine discipline. Il fallait un début à cela et ce code municipal d'hygiène fixe les règles à suivre. C'est un encadrement nécessaire des habitants de la capitale pour leur permettre de retrouver ce cadre de vie agréable qu'ils appellent de leurs vœux. Les règles sont strictes et elles demandent à être suivies.

L'adhésion de tous est demandée. Les agents municipaux sont chargés de les faire respecter. Des sanctions financières sont prévues pour les contrevenants. Le défi auquel doit faire face l'équipe de la CUA est important car ce sont des années de laisser-aller qu'il faut effacer. Finalement, c'est un retour à une certaine normalité. « Il est temps de rétablir la fierté de notre ville, la capitale de tous les Malgaches », comme le dit si bien Naina Andriantsitohaina.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.