Madagascar: #meinOrt - La pandémie racontée par Tsy Koninkonina

Teboka telo réalisé par le collectif Tsy Koninkonina.

Depuis le confinement, la toile est devenue la plateforme par excellence pour les artistes.

Bien que le déconfinement semble progresser au mieux, sur Facebook, par le biais de vidéos de cinq minutes, les jeunes talents se lâchent dans le projet #meinOrt. Dans « Teboka telo » Mendrika Ratsima et Francia Cooper du collectif Tsy koninkonina conjuguent plusieurs disciplines dans une vidéo de six minutes.

Les ponctuations véhiculent les ressentis des mots, en ces temps difficiles. Une musique du terroir de l'Androy en musique de fond, les vers et les proses fusent tandis que Mendrika Ratsima s'adonne à l'illustration basée sur Francia Cooper comme modèle. Un processus de création et de réalisation artistique dans lequel l'évasion artistique se ressent tout en racontant d'une manière peu habituelle cette pandémie.

Dans l'illustration à voir dans la vidéo, le Lamba mena représente le deuil en l'honneur des victimes de cette maladie. "Nous avons choisi « Teboka telo » comme titre de notre projet car il y a trop de non-dits, de sentiments inexprimés. « Teboka telo », ou trois points de suspension exprime l'inaccompli, l'inachevé, bref, une expression incomplète d'une idée.

Cette ponctuation peut englober à la fois beaucoup d'émotions et de mystères, qu'elle soit au début ou à la fin d'une phrase. Les trois points de suspension signifient aussi que rien n'est encore joué d'avance, que ce n'est pas encore terminé et qu'il faut donc garder espoir.

Malgré le nombre de trois points de suspension dans l'histoire du pays, nous sommes convaincus qu'un jour, il va connaître son heure de gloire », relatent-elles. A noter que Teboka telo entre dans le cadre du projet #meinOrt lancé par le CGM/GZ durant la période de confinement. Le concept est d'encourager les artistes en leur donnant une scène virtuelle et un soutien financier.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.